Partagez | 
 

 Etsuko Fuyuka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kana Uzumaki
Genin de Konoha


Messages : 160
Date d'inscription : 08/08/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/450  (0/450)

MessageSujet: Etsuko Fuyuka   Mer 17 Aoû - 10:57

FUYUKA ETSUKO
----------

-PRÉSENTATION GÉNÉRAL-
Surnom:Gako : Papillon de nuit.
Age:27 ans
Sexe: Masculin.
Taille:184 cm.
Poids:78 kilogramme

-DÉTAIL DU SHINOBI-
Spécialité & Affinité: Plus Tard
Village Actuel: Iwa
Village d'Origine:Village proche de Iwa.



DESCRIPTION PHYSIQUE
----------

Séduisant, vraiment, séduisant, a croqué si je puis dire. Etsuko est « l’enfant du plaisir ». Un corps merveilleusement sculpté lui scie donc à merveille. Des muscles finement tracés sur son torse, une plaque abdominale visible qui semble pouvoir supporter n’importe quel poids. Des bras fort et des jambes musclés, mais surtout : le tout caché. Et bien oui, pour être des plus désirable, c’est surtout que ne vois jamais ou rarement le corps d’athlète de notre ninja du plaisir. Il camoufle son corps sous d’épaisse cape ou des vêtements larges et sombre. Mais les rares femmes à être partie en mission dangereuse avec lui parle d’un corps sculpté dans du marbre très pure, très blanc. En dessous de se large t-shirt de tissus, spécial ninja, se cache un « body » moulant son corps, un tissus élastique, laissant se dessiner ses muscle. Cette combinaison shinobi lui forme une espèce de seconde peau sombre qui lui remonte jusqu'au dessus du nez. Les femmes parlent de celle-ci comme masquant un corps marqué par la torture et la sauvagerie du monde. Elles inventent donc des histoires sur le fait que le bel homme préfère se cacher plutôt que de montrer aux grands jours son corps de rêves.
En fait, rien de tout cela n’est tout à fait vrai, mais rien n’est vraiment faux non plus.
Certes, Etsuko porte de nombreuses cicatrices de combat. Certaine plus ou moins voyante, et d’autre si petit mais tellement douloureuse que parfois elle le tiraille encore maintenant. Mais le plus important pour Etsuko n’est n’y le style, n’y les histoires, c’est son art. Etsuko est un combattant au corps à corps, dont les mouvements fluide et net ne peuvent être gênés par de large vêtement. Alors il déchire souvent ses hauts pour ne pas être dérangé, se retrouvant dans cette chose moulante. Mais alors, pourquoi cache t il son visage ? Sa bouche n’est elle pas un délice ?
On ne le sait pas vraiment. L’on parle de différente manière de son visage, mais sa mâchoire large et bien tracé, son fin menton et sa bouche légèrement visible sous le masque sombre ne semble pas noter une quelconque difformité. Et lorsqu’on lui demande pourquoi un masque, il répond simplement que, aux moins, les gens n’espèrent plus voir des choses sur son visage, et il n’a plus a feindre un sourire dont il n’a pas envie.
Poétique non ? Mais dans se cas, il ferrait mieux de cacher ses yeux aussi. Dont la couleur suspecte et étrange en fascine plus d’une, et d’un. Oui, ses yeux sont d’une violine proche du rose. Pas rouge, bien trop clair pour cela, mais pas violé non plus. On ne dira pas rose, pour ne pas le fâché. Mais on parlera d’un pourpre tirant vers la pureté du blanc, se tachant d’une violine rosée. Oui, Etsuko a des yeux qu’il tiendrait probablement de sa mère. Un rose presque violet qui lui fait un regard vif et perçant dont on ne décèle pourtant aucunes émotions mise à par un calme qui ferrait frémir. Et ce dans n’importe quelle circonstance. Mais comme Etsuko n’est pas un homme qui collectionne les conquêtes, personne ou presque n’a vu le désir se dessiner dans ses yeux. Se qui est fort dommage. Plongeant ses yeux dans les ténèbres, une épaisse chevelure sombre en bataille, semblant totalement indiscipliné. Couleur corbeau, elle lui permet surtout de passé inaperçu, contrairement à ses yeux qu’il préfère souvent dissimuler.




DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE
----------

Etsuko c’est un nom doux et sifflant, un nom tendre et romantique. D’une finesse à tout égard et d’une beauté indomptable. Etsuko. Enfant du plaisir. Un nom qui lui scie à merveille, car, lorsqu’on le voit, on ne peut ressentir que du plaisir à sa vision. Qu’une délicate envie de le prendre dans nos bras. A cause de sa fragilité apparente, à cause de cette grande force qu’il semble à d’autre moment dégager.
Etsuko est quelqu’un de double, un joker si l’on peu dire qui peux être d’une terrible sensualité, ainsi que d’une froideur extrême. Etsuko ne sourit pas ou presque, et n’a jamais gratifier le monde de l’un de ses rires. Peut être froid, comme beaucoup de Shinobi, il n’en reste pas moins quelqu’un de social. Étrangement, il est quelqu’un qui sait parler, et démontre une politesse à tout épreuve. Se qui fait de lui un homme plutôt étrange mais aux mots toujours juste. Bien qu'Etsuko préfère pourtant se taire que de se prononcer sur quelque chose dont il est incertain. Etsu ne s’ébrèche pas de quelques mots jetés. Confiant, en lui-même principalement, il sait comment employer ses mots, et ses derniers sont toujours bien penser et calculer à l'avance. Se qui fait de lui une personne réfléchie et sur qui on peu compté. Malheureusement, cette confiance et d’apparence souvent à sens uniques, des autres sur Etsu. Etsu peux se lier ‘d'amitié’ avec quelqu'un sans jamais lui faire confiance. Très sélectifs sur ses chose là, Etsu ne remettra jamais sa vie entre les mains d'une ou d'un autre. Il vit pour lui, et ne vivra qu'avec ses propres moyens. Et c'est se qui lui fait le plus de tord avec les autres car, sans confiance, l'amitié fini toujours par se rompre. Mais Etsu arrive tout de même à conserver quelque proche. Pas grâce à la confiance qu’ils ont les un pour les autres, car se qui lui sont proche connaissent se grand défaut, ce manque de confiance qui est certainement dut à la perte d’une personne qui lui était très proche. Bien que personne n’en soit sur, car Etsu est quelqu’un de très discret sur sa vie privée. Il ne pleur jamais ses morts et préfère leurs témoigné son respect presque chaque jour au cimetière. Pourtant il est aussi une bonne épaule pour pleurer, ainsi qu’une bonne oreille qui écoute attentivement les pleurs des autres. Sans jamais juger et sans jamais comparer. Il écoute simplement en se taisant.
Une autre qualité de Etsu est de ne jamais céder à la colère ou a la panique. Peut importe se qui peux bien se passer autours de lui, se qui peux paraitre sans cœur parfois. Calme, froidement calme, Etsuko est une personne qui n'est pas facile à surprendre. Ne baissant jamais sa garde il est quelqu'un de prudent, même avec ses proches. Mais, vous vous demandez sans doute quel genre de secret garde Etsuko, pour que les gens ne s’approchent pas de lui. En fait, une rumeur cour à son sujet. Il serait dit qu’Etsuko parlerait au mort. Evidement, il vous répondrez que la rumeur est totalement infondé, et que quelque prière faite au chevet d’un mourant ou d’un mort n’est pas un acte de folie.
Mais, le soucie, c’est que cette rumeur est vrai. Etsuko parle bel et bien au mort. Il ne sait pas pourquoi, n’y comment. Il ne sait pas d’où cette faculté lui vient, et il pense même souvent qu’il est seulement fou et que son imagination lui fait croire que les morts lui parlent. Et pourtant, lorsqu’il communique avec un cadavre, il lui révèle souvent plus d’information qu’un vivant. Mais, même si son Sensei était au courant, lui nier se fait, disant simplement qu’Etsuko capte des détails sur les corps que quelqu’un d’autre ne remarquerais pas. Des détails que son inconscient refléterait en mots. Mais qu’importe, de toute façon, Etsuko préfère oublier se détail de son existence. Il n’aime pas se dire différent. Même si parfois, parler au mort et bien agréable, lorsqu’on est seul.

Bon, mise à par cela, les rêves de Etsuko sont très banal. Il a été ninja pour protéger son village, à la base, ainsi que ses amis. Mais, ses amis mouraient les un après les autres, dans des missions ou il n’était pas. Et il a perdu la confiance qu’il avait en sa propre faculté de protection, dans les gens, et surtout en ses chefs. A présent, Etsuko est quelqu’un qui ne crois plus en grand-chose. Ses missions, il les fait toujours avec autant d’acharnement mais à présent, il ne rêve que de trouvé une épouse et une maison bien tranquille. Quelque par aux villages, là ou il serait sur qu’en rentrant, cette petite femme soit toujours là.

HISTOIRE
----------


C’est tragique, de comprendre au derniers moment à quelle point nous sommes inutile. Et oh combien nous avons de sang sur les mains, et pas seulement ce de nos ennemie. Ah oui, si il avait sut tout cela plus tôt, si il avait comprit et se sentiments bien avant de devenir shinobi, il ne le serait sans doute jamais devenue.
Un son tranche l’air, et il observe sans comprendre. Du sang gicle, et il lève doucement les doigts, touchant cette profonde marque de sang sur sa gorge. Touchant, remontant, caressant la beauté de son sang. Une marque qui monte jusqu'à sa joue, touchant presque ses lèvres.

-- ETSU !!! --

Un cri l’éveil, et il se redresse, du sang sur les mains. Il se redresse, sachant que rien n’est encore finit, et que même si la douleur entrain son cœur, il ne peut pas rester là. Sa mission à lui est achevé, mais pas celle de se qui sont mort. Pourquoi est il arrivé si tard ? Pourquoi ne l’a-t-on pas envoyé plus tôt ? Pourquoi faut il toujours que se gouvernement pourris prennent des décisions toujours trop tard ?
Alors il s’élance dans l’air, sa chair marquée et sanglante. Il s’élance vers la mort, arrachant d’un geste son katana de sa taille. Taillant l’air d’un mouvement. Enfonçant profondément son katana dans les cotes de sa victime. Lui caressant le sang et touchant sa vie. L’éteignant aussi. Et il le regarde, là au sol. Son visage sanglant d’homme aux yeux rosé n’oscillaient pas. Ne trahissant aucune douleur, ne trahissant aucune haine, aucun amour non plus. Aucune émotion, comme vidé de toute force de toute humanité pendant que son katana pleure son sang sur le sol. Il l’observe, et l’on se demande si il ne tente pas de gravé le visage de l’homme qu’il vient de tuer dans sa mémoire à tout jamais. Comme si il ne voulait oublier aucune de ses victimes.

-- Ah ! Ne pleure donc pas Etsu. --

L’homme ne sut réagir au son qu’il entendait. Il resta droit, figé, planté, semblant presque prendre racine devant le cadavre. Quelques instants, qui parurent une éternité avant qu’il ne se tourne, avec une terrible lenteur, vers le corps qu’il avait touché un peu plus tôt. Une ombre au dessus de celle-ci, ténébreuse, une fumée sans forme, captant son œil rosé.

-- Et va soigner cette blessures, et cache là, sinon les filles ne te courront plus après. –

Un rire fantomatique s’éleva, la fumer se dissipa doucement dans un coup de vent. Etsu ne bougea pas. Choqué peut être, figé, sans aucune marque sur son visage qui aurai pu traduire sa détresse. Sa tristesse. Bien trop grande pour être canalisé par un crit ou par un soupire.
Alors Etsuko s’approche du corps. Il arrache d’un geste le foulard qui orne la gorge de son ami décédé et s’éloigne des lieux avec prudences. Dans son sac, l’objectif de mission qu’avaient accomplie ses « amis » mort en mission. Il ne restait à présent que lui sur les lieux, les autres avaient déjà prit le chemin du village.
Et il restait seul. Encore et encore et encore. Sans entendre, sans vouloir comprendre.

Il réaliserait plus tard, il le savait.

Il fit un masque du foulard grisâtre, compressant la plaid qu’il avait à la gorge et au visage. Rentrant chez lui.

♦♦♦♦♦

Les journées d’Etsuko se ressemblent presque toutes aujourd’hui. Mais ça n’a pas toujours était le cas. Dans son enfance, Etsuko était un goss très travailleurs qui s’ornait d’éloge de ses parents. Toujours vivant à l’heure actuelle. Il a toujours était quelqu’un de peux loquasse, bien qu’en grandissant cela se soit accentuer. Certainement a cause du nombre de mort qu’il fut obligé de porté sur son dos pour les ramené a Konoha. Sans doute a cause du nombre de visage qu’il a dut garder en mémoire, qu’il se force à garder en mémoire. C’est son éducation, sa mère surtout, qui fit de lui se qu’il est actuellement. Sa mère lui a léguée ses yeux roses, et pour un garçon se n’est pas toujours facile d’avoir une tel couleur. Alors, la femme imprima sur le jeune homme des préceptes idéaliste de politesse. Même avec des malfrats, des emmerdeurs et même avec se qui ose le frapper. Préceptes qu’Etsu suit encore aujourd’hui.
Donc, il eut bien des maux, à cause de ses yeux, mais, la lassitude finit par gagner ses agresseurs, puisque Etsu restait courtois.
Plus tard, en grandissant, son regard rosé fit de lui une vedette chez la gente féminine. Et Etsu n’avait eut que peux de conquête, car bien que peu loquace, il était tout de même populaire, et surtout, il était un homme qui avait aussi besoin de découvrir se genre de choses. Il prit évidement énormément de temps à choisir sa partenaire, et il la choisie dans un milieu que personne n’aurait pu deviner. Etsu ne pu se résoudre à choisir une conquête ninja. Ayant sans doute trop peur qu’elle finisse par mourir. Il se choisie une compagne, une femme n’y trop belle, n’y trop laide, mais qui avait l’élégante façon de voir les choses. Idéal. Elle croyait que le monde était rose et beau, et comme beaucoup de civil comme elle, elle ne voyait pas l’envers du décor et les horreurs Shinobi. C’est cette espèce de pureté qu’Etsuko aimait. Et encore aujourd’hui il entretien des relations amicale avec cette personne qu’il a faite femme un soir d’hiver. Mais il ne pouvait l’aimer, et elle le savait.

Donc, la vie shinobi d’Etsuko tourne autours de la mort. De sa première grande mission jusqu'à maintenant. Bien des missions qu’il fit pourrait être narré et exploité, mais, elle son secrète, et Etsuko ne relate qu’une fois, par écrit lors de ses rapports, les missions qu’il exécute. Et comme beaucoup de Shinobis, on y dénombre quelque regrettable mort.

Pendant son première examen Chuunin, son équipier mort dans la foret de la mort, suite a de trop grande blessures. Il fut plus tard remplacé, pour compléter l’équipe et ils purent, l’année suivante, repassé l’examen qui se révéla être un succès pour les 3 nouveaux compagnons.

Son sensei, mort en voulant protéger son équipe d’une explosion. Il mourut comme un héros, bien que son corps ne fût jamais intégralement retrouvé. Il ne fut jamais remplacé par l’équipe de Chuunin, qui préféra continuer sa formation seul, et évoluer ensemble.

Sa partenaire, medic nin, morte en portant les 1ers soins aux troisièmes membres de l’équipe. Elle avait toujours était là pour lui, groupie au départ, devenant une très bonne amie par la suite. Elle était le cœur et les sentiments de l’équipe. Etsuko retrouva son corps après qu’on lui ai donner l’ordre d’aller porté secours à sa propre équipe, partie en mission sans lui.

Sa première mission en temps que Juunin, un partenaire mourut, et bien qu’il ne le connaissait pas, se partenaire mourus en lui sauvant la vie.

Sa première équipe, après 2 ans de services, fut dissoute par la mort de l’un d’eux, ainsi que les blessures trop graves d’un autre. Il fut portait en soin d’urgence, mais encore aujourd’hui il est dans le comma. Tout deux, mort ou presque après avoir refusé d’exécuté un ordre de leurs sensei, trop fier pour ça. Sa troisième élève n’était par particulièrement doué, à arrêté, après se carnage, pour se marié et fondé une famille. A Konoha. Il garde de bon contacte avec elle. Mais bien qu’etsuko fut longtemps démoralisé, il reprit des activités avec des jeunes genins, et forma 4 autres équipes après cela.

Lorsqu’il fut passé Anbu, il vit bien d’autre mort malheureusement, des morts masqué, caché, mais des morts tout de même. Certain partant en mission seul, d’autre s’écroulant non loin de lui.

Mais, fait important, les missions où Etsuko était affilier, bien qu’il y est parfois des morts, se révélé toujours être un succès. Et Etsuko, étant une personne adroite, était très souvent envoyer en renfort. Mais, comme souvent, bien trop tard pour pouvoir aider les gens. Se résignant à achever simplement et purement la mission. Puisque les autres étaient déjà dans l’autre monde.

Se fut après la mort de son premier partenaire que Etsuko se mit à voir se que jamais avant il n’avait vu. Dans la foret de la mort, il devait avoir 13 ans, et son partenaire mourut alors qu’il approchait le plus vite qu’il pouvait de l’endroit. Ecorché par un membre d’un autre village, qu’Etsuko tua par la suite. Certes, c’était ça, c’était comme ça que cela se passer, mais … C’était douloureux, très douloureux de voir des proches mourir sans rien pouvoir faire.
Donc, bien qu’il ne comprit pas tout de suite la nature de se phénomène, il apprit par la suite à le dissimulé, trouvant ce fait bien trop dérangeant pour être vrai. Se trouvant des excuses à ses regards fixes. Mais il ne pouvait pas tromper tout le monde, et son sensei fut le premiers au courant, déclarant qu’il garderait son secret, se qu’il fit jusqu'à sa mort.

Par la suite, Etsuko utilisa se ‘don’ pour avoir des informations. Grimpant les échelons de la hiérarchie pour passer de Chuunin à Juunin rapidement, en retrouvant des cadavres. Passant aussi de Juunin à Anbu, à force de se faire remarqué pour ses missions toujours réussit, quand bien même elle était sanglante parfois. Et, je narre les morts, mais je ne narre pas toute les personnes qui a put sauver grâce à ses mêmes morts. Trouvant la trace d’un ninja perdu, trouvant la trace d’une kinoishi torturé. Il sauva la vie de bien des gens et même si sa faculté a ‘pisté’ tenait de l’irréel, Etsuko se disait simplement que c’était les derniers résidu de chakra qu’il observait sur un cadavre, et qu’il réussissait a voir, a faire prendre forme, et a faire communiqué. Le chakra retenant tout, il pouvait en apprendre bien plus sur un être.

Etsuko devint donc Oi Nin, découvrant le monde avec un peu plus de détail et de profondeur. Il est revenue il y a deux ans, pendant la guerre contre Madara et tien actuellement à rester dans le village, il l’avait quitté bien trop longtemps à son gout, et les choses avaient bien changer. Iwa n'était plus qu'une ombre, et il y avait eut énormément de mort, et peux de récompense pour le village de la roche. C'est ainsi que Onoki fut assassiner, et, une guerre de pouvoir ébranla iwa. Cette dernière ne dura pas bien longtemps, sans doute grâce à Gako qui, confiant en ses propres capacité, put assoir ses envies et soumettre ses opposant, les détails reste un mystère, gako n'est pas vraiment un ninja d'une très grande puissance, mais apparemment, ses atouts sont assez convainquant pour qu'il soit devenue le leader de Iwa. A l'heure actuelle, il fait en sorte que le village prospère et ce, sans avoir a compter sur les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahô Tarukaze
Juunin de Suna


Messages : 86
Date d'inscription : 08/08/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Etsuko Fuyuka   Ven 19 Aoû - 10:41

  • Je te valide pour le poste de Tsuchikage, si c'est bien ça que tu veux Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Etsuko Fuyuka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Event][Tori] - Etsuko & Jin'
» [FB] - Chasse au trésor et Monstre Marin [Pv : Etsuko & Jin]
» Besoin d'un couple pour un One Shot.
» Marier/Cohabiter/Trucider

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto No Seitan' :: Archives :: Archives :: Archives Rôle Play-
Sauter vers: