Partagez | 
 

 Trembler devant le prochain Kazekage ( Ou pas... )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naruto Uzumaki
Hokage


Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Trembler devant le prochain Kazekage ( Ou pas... )    Dim 4 Mar - 19:47

Yoshida Heiko
----------

-PRÉSENTATION GÉNÉRALE-
Surnom: Heiko
Age: Dix neufs longues années
Sexe: Masculin
Taille: 1m81
Poids: 68 kilogrammes

-DÉTAIL DU SHINOBI-
Spécialité & Affinité: °Kinton° °Futon° °Raiton° || ° Ninjutsu ° ° Taijutsu ° ° Kekkai Genkai ° ° Genjutsu ° ° Irou Ninjutsu ° ° FuinJutsu ° ° Kuchiyose °
Clan: Aucun
Village d'Origine: Suna Gakure No Sato



DESCRIPTION PHYSIQUE
----------





Né dans le village de Suna, le jeune homme était le plus jeune fils d'un grand ninja de renommer, le shinobi Kaishi Yoshida et il avait hérité de sa stature imposante et de sa grande force musculaire. Lorsqu’il était encore à l’académie Heiko dépassait tous ses compagnons de classe d'une demi tête au moins. Du haut de son mètre quatre-vingt un et son poids de soixante huit kilogramme, il pouvait manier la plus lourde des épées avec aisance. Ce qui lui donnait une bonne longueur d'avance sur les autres, incapables de même simplement les soulever.

Alors, commençons par ses cheveux. Arborant des cheveux mi-longs, s'étendant jusqu'à la juste moitié de sa nuque lui donnant ainsi un charme irrésistible. Son oncle ne cessait de lui dire que ses cheveux lui venait tout droit de son père, des cheveux d'une couleur, à la fois, absolument magnifique le tout agrémenter d'une couleur assez sombre, quel malheur que même en essayant de se remémorer les souvenirs de son paternel, il n’arrivait plus à voir le visage de son géniteur… Ses cheveux, couleur d’ébène sont en quelque sorte splendide.

Que dire de ses yeux ? Excepté la couleur, la forme, comment pouvons-nous les décrire ? La couleur, quelque chose qui caractérise le plus les yeux d'une personne. Le jeune homme détient pour lui des yeux d’une couleur magnifique, ils sont marron, couleur noisette pour être plus précis... Ses yeux sont tels que nous ne pouvons en déceler la profondeur. Ni trop gros, ni trop petit, ils sont dotés d'une forme parfaitement ovale, ils ne sont pas espacer et ne sont pas collés, ils sont absolument parfaits. Nous pouvons y lire, quand nous les observons attentivement, toutes sortes d'émotions. Partant de la détresse et la tristesse allant jusqu'à la peur et la colère. Parfois même en y regardant de plus près on peut y déceler un colère contenue au plus profond, une colère ne demandant qu’à s’échapper de sa prison...

Ah le visage, il y a-t-il quelque chose de plus important que cela ? Non je ne crois pas et celui de notre protagoniste n'est certes probablement pas le plus beau, mais de toute manière il n'est pas vraiment du genre à se préoccuper d’aussi futiles idioties. De forme plus ovale que circulaire, celui-ci est quelque peu pointu. Les traits de son visage sont fins et symétriques, il est de couleur blanche, mais tout de même bronzer, tout comme le reste de sa peau. Il est impossible dans déceler la moindre émotion et la moindre information. Parlons du reste de la peau, ses bras et ses jambes bronzer par lui puissant soleil régnant sur le pays du sable, sont d'une longueur assez en équilibre avec le reste du corps, disons comme beaucoup de gens de son âge. Il a des bras et des jambes musclés allant en harmonie parfaite avec le reste de sa taille. Il a de grandes mains agiles et puissantes, ces dernières sont capables de supporter de grandes charges tout en utilisant la grâce. Des doigts de longueur juste parfaite. Le reste du corps est, tant qu’a lui, mince sans graisse, mais tout de même bien musclé. Il a une tâche de naissance juste en dessous de la poitrine qui lui donne un certain charme. Avec toutes ces informations alléchantes qu'elle femme pourrait lui résister ?

Il à un style vestimentaire qui sort un peu de l'ordinaire. Ses vêtements lui procure une parfaite maîtrise de ses mouvements. Toujours habiller de noir et d'autre couleur si associant. Il porte un t-shirt noir qui se rapproche du gris, d'une veste totalement noire qui s'unis très bien avec ses pantalons étrangement tout aussi noir. Il porte aussi des gants noirs grisés qui lui sert pour ... en fait j'en n'ai aucune idée... Il a toujours avec lui son kunai, qui fut créer grâce à l’affinité Kinton lui procurant ainsi une dureté inimaginable, au niveau de la ceinture. Il ne s'en défait jamais, il s'agit, en quelque sorte, de son porte bonheur qu'il chérit de tout son coeur. Si un jour il venait à mourir il voudrait partir avec lui... Il l'utilise souvent que ce soit pour se battre ou tout simplement comme outil. Son masque, et oui il porte un masque, est de couleur blanche et il le porte presque tout le temps, il cache la totalité de son visage gardant ainsi son anonymat.






DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE
----------





Avant


Comment décrire un personnage tel que celui-ci ? Il n'est ni normal, n'y trop anormal. Dans son village natal, le village de Suna, il était considéré comme un véritable génie. Il était toujours le premier de classe, il était le meilleur dans les cours d'art martiaux, mais surtout il était le ‘’chouchou’’, ce qui ne l'enchantait pas plus que ça. Son véritable défi était bien sûr, de se faire des amis. Ce n'était guère, car les gens le repoussait, c'était seulement, car il avait de la difficulté à aimer autre que sa petite personne. Même que tout le monde, que ce soit les plus populaires ou encore les moins populaires, ils voulaient tous l'avoir comme ami pour différentes raisons. Les populaires, ou encore les '' Cool'', eux avait simplement peur de lui et ils ne voulaient surtout pas l'avoir comme ennemi et se mesurer à lui. Tant disque, les moins populaires, ou encore les ''Rejets'', le voulait comme ami tout simplement, car ils avaient peur, non pas de lui, mais des autres qui les insultaient à chaque moment de leur vie, ils le voulait comme protecteur pour les protéger des plus forts qu'eux.

Heiko était un jeune homme plein de vie. Côté caractère, nous pouvons dire qu'il est assez patient, calme et très réservé, mais il lui arrivait parfois de s'énerver et lorsqu'il était dans cet état, mieux vallait ne pas croiser son chemin ! Bien qu'il n'ait pas de parfaites manières, il reste quelqu'un d'assez normal intellectuellement parlant et bien sûr mentalement, quoique un peu instable psychologiquement, même s'il est doté d'un tempérament quelque peu colérique. Ce jeune homme à, depuis son plus tendre enfance, un courage à toutes épreuves et une intelligence et une mémoire hors pair, le tout mélanger à une dose de grande sagesse et un cœur pur, sans oublier sa grande bonté d'âme et sa détermination n’ayant aucune fin.


Après


Dix longues années passèrent à pleine vitesse, des choses c'était produit, des choses qui lui avaient fait changer d'avis sur le fonctionnement de la vie et des choses qui avaient fait changer sa propre philosophie... Il peut s'en passer des choses en dix ans, par exemple de nombreux changements se forme autant psychologiquement que physiquement, mais pour l'instant abordons simplement l'état mental de ce jeune homme maintenant majeur ... Ce comporte t-il toujours de la même manière avec les autres, ou à t-il maintenant appris à se faire des amis ?

Pour répondre à cette question, il faut y aller avec un grand non ! Ce n'est plus le même depuis l'enfance, en fait aujourd'hui nous pouvons dire qu'il est devenu ce qu'il a toujours fui, et ce dont son père ne voulait pas qu'il devienne, une pourriture. Plus aucuns amis, plus aucune femme à aimer, plus personne pour l'empêcher de faire ce qu'il fait. Je peux lire la question dans votre tête, ''Mais que fait-il'', Heiko n'est plus le jeune garçon qui ne pouvait faire de mal à une mouche, maintenant il fait le mal. Le ninja est, quelques fois, un tout petit peu pervers. Ce qui prouve qu'il a vieilli, en effet lorsqu'il se retrouve devant une jolie fille il perd tous ses moyens. Heureusement sa concentration revient après quelques minutes de bafouillage.

Aussi futile que cela puisse paraître, le mental d'une personne à une très grande importance dans la vie de tous les jours. Il y a souvent ceux qui se démarque des autres par leur immense connaissance bien approfondi et leur très grande intelligence, d'autres qui se croient aussi puissant que dieu et aussi sadique que Lucifer, accrocs au sang et à la tuerie ! Il ne faut bien sûr pas oublier ceux qui sont en pleine quête de vengeance. Toutes ces mentalités et encore bien d'autres sont celles qui sont vues et utilisées le plus souvent, ce sont aussi celles dont nous nous lassons le plus rapidement...

Heiko tant qu'à lui est loin de ce genre d'idioties. Il est bien sûr très intelligent, mais il n'en fait pas tout un plat, surtout que rien ne l'agace plus que les monsieur je sais tout sur tout. Sadique ? Non pas du tout. Jamais il n'a tué pour le plaisir, tous les gens qui furent tués de la main de ce jeune shinobi le méritaient et s'était de son devoir d'agir ainsi. La vengeance ! Il y a-t-il quelque chose de plus taré que ça ? Pour Heiko, il est certain que la réponse est non, jamais au grand jamais, il se rabaisserait à demander vengeance peut importe la raison, que ce soit son meilleur ami qui meurt, même s'il n'a pas d'ami et bien il ne criera pas vengeance, puisque pour lui, si cela arrive c'est qu'il y avait une raison... Pourquoi alors fait-il le mal s'il n'est pas sadique et ne tue pas pour le plaisir ? Vous le serez bien assez tôt dans l'éloge de ce merveilleux homme.







HISTOIRE
----------




ECRIRE ICI LA BIOGRAPHIE DE VOTRE PERSONNAGE




-DÉTAIL SUR VOUS-
----------


Surnom: /
Age: /

Désirez vous une trame de départ? Non merci !
Parrain: No one
Code présentation:


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naruto Uzumaki
Hokage


Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Trembler devant le prochain Kazekage ( Ou pas... )    Lun 5 Mar - 21:33

HISTOIRE
----------




Chapitre un – La naissance difficile


Cette histoire commence, étrangement, au tout début. Il y a dix-neuf ans, deux enfants étaient sur le point de naître, deux jumeaux. Des gens courraient partout dans la maison pour trouver tout ce que la sage femme demandait. Cette femme s’appelait Kaishi, elle était réputée pour ses talents de guérisseuse et c’était elle qui aidait les femmes enceintes à accoucher. Ce soir par contre, c’était la première fois qu’elle voyait une femme qui souffrait autant, même pour des jumeaux.

« Accroche-toi Nimme. Qu'on m'apporte de l'eau, vite !! Toi là, apporte moi une serviette qui est juste à côté de la vanité. »

Tout le monde s'agita apportant de l'eau à la guérisseuse. La jeune fille à qui fut demandée d'apporter une serviette s'exécuta sans se laisser prier. Pendant que la sage femme trempait la serviette dans l'eau froide, les hommes qui étaient chargés de dénicher et de rapporter un lit, arrivaient enfin. Ils avaient avec eux, oui c'était bien en lit, mais il était en bois dur, sauf pour quelques parties complètement pourrit.

« Ça fera l'affaire, nous n'avons pas le temps de trouver autre chose. » S’époumona la guérisseuse.« Mettez le ici ! »

« HAAAA!! »

Les cris de la femme sur le point d'accoucher força les personnes présentes dans la salle à se bouchés les oreilles pour ne pas que leurs tympans n'éclatent. Toutes les lumières s'éteignirent en même temps provoquant un moment de terreur chez tout le monde sauf pour la sage femme, qui elle, savait exactement ce que cela signifiait '' La pauvre femme allait mourir en apportant ses enfants avec elle. La vieille femme se marmonna à elle-même quelques mots que nul ne pus comprendre.

« Je ne laisserai pas ça ce passer à nouveau. »

Elle se leva dans le noir pour prendre sa sacoche, qui contenait tous les outils nécessaires pour les accouchements et même des outils servant uniquement pour les accouchements difficiles. Elle en sort une seringue contenant un liquide gélatineux et bleu. Elle planta cette dernière dans la cuisse de la ''condamnée'' et pressa le bouton pour envoyer le liquide dans le corps de celle-ci. Un homme pris le courage de poser la question que tout le monde se posait.

« Heuu! Mami Koshi que faite vous ? Qu’… Qu’est-ce que c’est ? »

« Je… Je ne peux pas sauver Nimme… Mais je peux au moins sauver les enfants. »

Tous les visages stupéfiaient détournèrent le regard, de la futur... Non pas mère... La futur morte. Les lumières se rallumèrent aussi vitre qu'elle s'était éteinte. Toujours aussi concentrer Koshi ce remit au travail. Finalement suite à de longue heure de très grands efforts, elle pue sauver, malheureusement qu'un seul enfant, la mère qui n'était plus assez forte pour combattre le mal avait succomber apportant avec elle le dernier petit garçon. Il était dans les petites heures du jour, le soleil s'élevait au-delà du désert et les gens étaient toujours là, avec l'impossibilité de bouger ni même de dire un seul mot, cela devait être le choc. Quelques secondes passèrent avant que les premiers hommes prennent sa femme par le bras et que tous les deux se dirigent dans la quatrième maison à partir de la droit, dans la rue des Orbes. Avant que d'autre ne se décident à partir Koshi, la guérisseuse pris la parole.

« Est-ce que quelqu’un à vu Kaishi, je crois bien qu’il aimerait voir son enfant non ? »

« Je crois que le Kazekage l’a envoyer en mission, il devrait revenir aujourd’hui. »

« Bien, partez je vais rester et l’attendre. Merci de votre aide…»

Et c’est ce qui se passa. Lorsque Kaishi revint enfin, les pleurs et les cris s’entendaient dans toutes les maisons du quartier, cette journée fut très longue et douloureuse pour tout le monde…


Chapitre deux – Une enfance difficile


Combien de temps avait passé depuis ce jour ? Qu'est-ce que réellement le temps ? Est-ce vraiment quelque chose d'important ou est-ce seulement quelque chose pour permettre à la vie d'être calculé ? Sans le temps on ne se préoccuperait pas de notre âge ou de celle des autres. Sans le temps on n'aurait pas peur de vieillir et de mourir ! Bref, neuf ans c'était passé depuis la naissance du jeune homme qui fut nommé Heiko, en l'honneur de son grand-père maternel. Son père avait pris soin de lui comme il avait pu, il avait essayé de l'élever malgré le manque de présence de sa mère. Cette dernière qui était morte lors de sa naissance, lorsque Kaishi lui avait avoué ce qui s'était passé, Heiko n'avait pas pu s'empêcher de se sentir coupable. Son père avait beau répété et répété à nouveau qui n'y était pour rien Heiko se refusait de l'écouter. Pour lui s'il n'était pas né, jamais sa mère en serait morte. Quoiqu'il en soit, lors de ses années Heiko avait bien grandi, il avait changé physiquement et mentalement, il était bien plus mature. Nous pouvions dès maintenant s'apercevoir qu'il avait hérité de l'imposante stature de son père et la grande intelligence de sa mère. Il était maintenant entré à l'académie ninja, ce qui donnait un temps de répit à son père pour qu'il puisse effectuer des missions de plus grandes envergures. Heiko était considéré comme le plus intelligent de sa classe et ses professeurs ainsi que son père étaient sûr qu'il serait le prochain ninja de renommer tout comme l'était son père. Il étudiait fort pour rendre son père fier, il apprenait très vite et m'était à lourde épreuve ses compagnons de classe lors d'exercice de combat. Peut-être même trop... Ce qui devait arriver arriva, c'était lors d'un jour pluvieux, les nuages plus noirs que gris couvrait complètement le ciel, c'était un exercice à la fois de travail d'équipe et aussi pour tester les élèves en temps réel les préparant à de futur missions. Heiko faisait équipe avec deux autres personnes, les deux seuls avec qui il s'entendait le mieux. Étrangement, ou non, l'équipe adverse était composé des trois élèves considérés comme étant les trois des quatre plus douer. L'exercice consistait à pénétrer la ligne ennemi, cet exercice était justement appelé '' derrière les lignes ennemis''. L'exercice se déroula sans trop de mal jusqu'à ce que les deux équipes se retrouvent face à face. Les deux coéquipiers qui accompagnait Heiko foncèrent tête baisser dans la mêler sans attendre les ordres de Heiko qui était le chef d'équipe. Ce ne fut pas bien long qu'ils furent repoussés par les trois autres étudiants composant l'autre équipe. Ils le firent avec une telle fureur qu'uns des jeunes garçons perdit connaissance pendant que l'autre fondait en larme sous la pluie de coup de pied qu'il écopait. Heiko restait figer devant ce qui se passait devant lui, il était comment dire, abasourdit par l'idée que des compagnons de classe fassent ce genre de choses à des gens qui étaient leurs amis, qui était du même village. Pendant que ses coéquipiers se faisaient tabasser Heiko s'effondra à genoux sur le sol humide et froid.

« Alors minus à quoi tu joue ? Tu laisses ton équipe se faire tuer sans rien tenter. Tsss ! Je le dis et je le redis tu n’es qu’une tapette tout comme ton père ! »

Le visage de Heiko changea de la peur à la colère, ce jeune insolent avait été bien trop loin, il avait insulté son père et en même temps le ninja, qui était probablement le ninja le plus puissant de Suna tout de suite après le Kazekage. De plus ce qui avait fait subir à ses amis étaient la goutte qui faisait déborder le vase. Cinq secondes, seulement cinq secondes qui séparaient le moment où le Kunai était sorti de son étui et le moment où Heiko le posa coller contre la gorge de celui qui parlait beaucoup trop. Celui-ci ne réagissait pas tout de suite, il était bien trop stupéfait, ce fut son ami qui agit en premier en portant un coup de pied à Heiko et il le prit en pleine figure, ce qui eut tôt fait de le faire reculer en titubant. Les trois garçons prirent à leur tour le pointant en direction du jeune shinobi.

« Ho toi ! Tu as fais une grosse erreur. Je vais te tuer pour se que tu as fais !! »

Quinze minutes plus tard la simulation pris fin, les enseignants arrivèrent pour voir si l'entraînement c'était bien passé, ce qu'ils virent leur glacèrent le sang. Heiko était agenouiller plein de sang avec trois corps sans vie à côté de lui, ainsi que ceux seulement sans connaissance de ses coéquipiers. Heiko suivi de nombreuses séances avec le psychologue et fut enfin réadmis à l'Académie après de nombreux mois, il était toujours le plus douer, mais il était surtout craint par tous, car ils savaient ce qu'il avait fait. Même ses seuls amis lui tournaient le dos et l'ignorait. Depuis ce temps Heiko était devenu un petit garçon sans amis et seul. Il n'avait maintenant plus que l'amour de son père, même si celui-ci était très souvent parti en mission de grandes importances.


Chapitre Trois – Un nouveau génie


Le temps continua à passer, sans grande importance encore une fois. Sans grande joie Heiko vieillissait, tout le monde le craignait toujours, mais ils savaient tous qu'il deviendrait, un jour un puissant ninja qui serait bon d'avoir de son côté. Heiko n'avait que onze ans et il était déjà gennin, tous les gens qu'il avait connus à l'académie y était encore et pour quelques années en plus. Heiko c'était beaucoup entraîné avec son père et il pouvait maintenant maîtriser une affinité, ce qui était assez rare chez un genin, surtout de son âge. Il avait la maîtrise du Katon, une affinité très destructrice. Il avait l'intention de continuer à s'entraîner avec son père et il espérait obtenir la même affinité que son père le Shakuton. L'utilisateur de Shakuton peut en effet manipuler la chaleur à sa guise. C'est pourquoi cette affinité est considérée comme étant pire qu'une arme de destruction massive. Mais bon changeons de sujet et continuons notre merveilleuse histoire. Ce chapitre-ci commence avec la première mission de notre ninja adoré et puisqu'il est considéré comme un véritable génie sa première mission n'est pas une mission de rang D comme la plupart des nouveaux gennins, mais il s'agit d'une mission de rang B, bien entendu cette mission ne s'effectue pas seulement par une équipe composée simplement de gennins. En fait Heiko accompagne un Juunin et un Chunnin pour une mission de grande envergure. Il était assez nerveux, mais il était certain d'une chose, il savait qu'il en était capable car il était doué. Alors, donc où en étais-je déjà, ah oui, c'était le grand jour, la première mission de Heiko. Il s'était mentalement et physiquement préparé toute sa vie pour effectuer des missions. Celle-ci consistait à pénétrer un quartier général ennemi pour en recueillir des informations, l'équipe de ninjas n'était pas obligé dans venir à la violence, mais il fallait tout de même qu'il soit prêt au cas où il devrait si résigner. Les deux autres ninjas arrivèrent avec dix minutes de retard, mais il ne fit aucune remarque de peur de déjà tout gâcher à peine tous les trois réunis. Suite aux présentations tous les trois partirent en direction de leur objectif, durant presque tout le trajet aucun mot ne se dit. Une fois arrivé à la frontière du pays de l'eau les trois ninjas s'arrêtèrent pour préparer leur plan. Le junnin, qui était le chef d'équipe, expliqua en détail tous les préparatifs de la mission. Ils devaient infiltrer la baraque en éliminant les trois gardiens qui surveillaient l'Extérieur, cette mission revenait à Heiko qui allait montrer ses preuves. Heiko était spécialisé dans le ninjutsu ainsi que dans le Bukijutsu, pour ceux qui ne le savent pas le Bukijutsu est l'Art de manipuler les armes ninjas avec précision et puissance. Heiko se dirigea furtivement, un autre de ses nombreux talent, en direction du premier gardien, il le mit KO d'un simple coup de point à la tempe, le deuxième fut un peu plus costaud ne se laissa pas faire, Heiko n'eut pas d'autre choix que de le poignarder avec un Kunai. Le troisième tant qu'à lui ne posa pas grande résistance puisqu'il s'était endormi... Une fois la voix libre les trois personnages se ruèrent à l'intérieur et se dirigèrent vers la salle contenant tous les secrets de cette baraque. À peine avaient-ils passer la porte de la salle en question l'alarme se mit à sonner, un piège. La porte se referma derrière les trois ninjas de Suna. Trois écoutilles s'ouvrirent en même projetant au même moment et projetèrent des kunais par centaine en direction des ninjas de Suna. Le chunnin se mit en position défensive Kunai à la main, avec une vitesse impressionnante il arrêta presque tous les kunais en les bloquants. Les autres furent évités avec adresse par chacun des ninja. Une trappe, seulement assez grande pour laisser passer une personne à la fois, s'ouvrit juste au-dessus des Sunajains qui bondirent en arrière pour se préparer à la suite de se piège, qui pour l'instant, n'avais pas été très dérangeant. Par contre, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, une vingtaine de ninja masquer pénétra à l'intérieur de la pièce clause. Après un brèves regard à la trappe, Heiko osa espéré qu'ils pourraient sortire par là, mais ses espérances ne durèrent pas longtemps, car aussitôt tous les ninjas rentrer la trappe se referma aussi vite qu'elle s'ést ouverte. Kunai en avant le chunnin et le Junnin foncèrent sur les hommes ennemis. Des bruits d'armes métalliques s'entrechoquant se firent entendre avec une audio té incroyable. Heiko se mêla à la fête, il pris un kunai et bondit en direction d'un ennemi qui tenait un sabre long et bien affilé. Le ninja ressemblait à un singe, il avait un visage d'une forme impossible à décrire. Il avait de long bras qui tenait son sabre avec puissance, par contre on ne peut pas dire qu'il l'utilisait avec grâce, en fait il donnait des coups dans le vide et n'importe comment. Heiko en vain à bout assez facilement, après un évitement de vitesse il lui planta son Kunai entre les deux omoplates. Quand il redressa la tête pour voir comment se débrouillaient le Chunin et le Juunin. Ce dernier allait justement effectuer une technique, il fit quelques mudras bien précis :

«Raiton - Rairyuu no Tatsumaki »

Un imposant dragon, fait en une matière ressemblant à de l'électricité, se matérialisa derrière le ninja, il se propulsa ensuite vers les ninjas ennemis, il les pulvérisa tous avec puissance, ce dragon fit naître un nouveau sentiment dans la tête de Heiko, un sentiment d'ivresse, de gaieté, il voyait bien que cette technique était puissante et il commençait à adorer la puissance il en voulait. Il n'avait jamais réellement vu son père à son plein potentiel, il avait beau savoir qu'il était puissant il ne lui avait jamais montré. Ce junnin par contre lui montrer ce qu'était réellement la puissance. Ce fut ce jour qu'il sut qu'il voudrait de la puissance à tout prix, même si pour cela il devait tuer, ce fut donc aussi le moment où l'obscur commençais à enrobé ce jeune shinobi. Alors, continuons notre récit, une fois tous les ennemis morts, on pourrait même dire morts et détruits. Le junnin tomba à genoux, prouvant à nouveau que c'était une technique puissante puisqu'elle l'avait épuisé. Espérant que rien d'autre ne surgit pas pour les attaquer Heiko et le Chunnin se mirent à la recherche d'une manière de sortir, pendant que le Junin se reposait quelques secondes. Heiko accrocha un bouton en s'accotant le dos sur le mur, une grande porte s'ouvrit laissant pénétré la lumière étincelante du soleil, il éclairait tellement qu'il obligea Heiko a fermé les yeux. On ne voyait rien à peine, dix centimètres. Le seul moyen qui s'offrait aux Sunajins était de pénétrer à l'intérieur de la lumière. Le chunnin pris le Junin par l'épaule et l'aida à se relever, il fit ensuite signe à Heiko de passer en premier. Bien qu'il n'était pas très enchanté par cette situation, ce dernier s'exécuta et se retrouva à l'extérieur et bien en fait, pas vraiment puisque que quand la lumière s'atténua Heiko vit qu'il se trouvait à l'intérieur d'un grand établissement rond et immense. Ils étaient tous les trois dans une arène... Des gens étaient assis dans les graders et applaudissait en criant des trucs incompréhensibles. Une autre grande porte était poster en face de Heiko à environ une vingtaine de mètre. Quand le Chunnin eut aussi traverser la porte il s'arrêta et projeta son regard tout autour d'eux.

« Putin de merde ! C’est quoi se bordel !?! »

Sans même jeter un regard en arrière Heiko se mit à courir en direction de l'autre porte il bondit pour essayer de sauter le mur, mais au même moment la porte explosa projetant Heiko vers l'arrière, il s'écrasa aux pieds des deux autres ninjas. Il se releva avec mal, la scène qui s'offrait à lui était horrible, même terrorisante. Ce qui se dressait devant lui aurait pu glacer le sang au plus courageux de tous les humains peuplant la terre. Devant eux était posté un immense monstre, aussi grand qu'un arbre et aussi hideux que la vieille folle d'à côté. La bête bavait énormément et montrait ses grandes dents immondes et aiguisées. À chaque fois qu'il faisait un pas la terre tremblait sous son poids. Elle s'approchait de plus en plus de Heiko, sa jambe, ou sa patte peu importe manquant de peu d'écraser Heiko.

« Heiko merde !! Dégage de là ! »

Heiko eut enfin la force de bouger il se propulsa vers l'arrière et atterrit près des deux autres. Le Junin arrivait enfin à se tenir seul debout. Heiko pris la parole pour satisfaire sa curiosité.

« On fait quoi maintenant ? »

OoO Ailleurs dans le bureau du Kazekage… OoO


« Vous voulez rire ? Vous avez envoyé mon fils à cet endroit pour faire une mission aussi dure ? Ma foi vous êtes complètement fou Kazekage-Sama !

Sans même écouter la réponse du Kazekage, Kaishi se dirigea vers l'extérieur à pleine vitesse, il avait l'intention de secourir son fils quoiqu'il en coûte. Il traversa le grand désert, les plaines et continua sa route en direction de la baraque du bandit, Masaki Torune. Une fois arrivé il faisait noir, le soleil avait disparu emmenant avec lui sa bienfaisante chaleur qui réchauffait à la fois les gens et leur coeur. Il faisait froid cette nuit là, mais ce n'était guère ce qui allait empêcher ce ninja bien décider à secourir son fils, du moins il espérait qu'il ne soit pas trop tard. Il s'était juré que si son fils était mort durant cette mission il tuerait le Kazekage pour avoir envoyé son seul et unique fils, le seul espoirs de cette famille, tout droit vers une mort presque certaine. Lorsqu'il arriva dans l'improviser arène il vit son fils agonisant face contre terre en sang. Il s'en approcha et c'est alors qu'il vit le chunnin, pas très loin qui avait été complètement écraser par le monstre, c'Est os sortait de partout c'était immonde. À quelque mètre de sa position le Junin était genoux à terre complètement épuisé et essouffler et l'incroyable bête qui s'approchait de celui-ci. Jetant un regard rapide à son fils et après s'être assuré qu'il survivrait il se dirigea en direction du ninja en état de profondes fatigues, il se mit devant lui et fit office de mur entre lui et la bête. Confiant et frustré comme il l'était rien ne pouvait l'arrêter, il allait détruire tout ce qui se met en travers de son chemin, mais surtout de celui de son fils qu'il aimait tant. Heiko réussi à ouvrir les yeux, avec grande peine, il observa son père, qui se tenait là-bas debout loin de sa porter faisant face à la chose la plus terrifiante qu'il n'avait jamais vu. Ses yeux s'ouvrir d'eux-mêmes de stupeur lorsqu'il vit son père qui effectuait les mudras, il savait qu'il allait faire une technique et cette dernière serait de l’affinité Kinton...

«Tetsu takenotsu no jutsu»

Le courageux père effectua un grand bon en direction du monstre et une immense lance en acier se créa à l’intérieur de sa paume. Grâce au chakra contenu dans sa main et à sa force physique il écrasa la bête contre le sol à l’aide de la lance. Le monstre criait à la fois de rage et de douleur. Ce fut à ce moment que Heiko sus qu'il voulait ces techniques, qu'il voulait devenir aussi fort que son père. Il perdit à nouveau connaissance ... Lorsqu'il se réveilla il était couché dans un lit, son père à ses côtés qui parlaient à un autre homme qui lui ressemblait énormément.

« Heiko je te présente mon frère, ton oncle Ryu. Maintenant écoute moi, il s’agit probablement de nos derniers instants ensemble tous les deux. Car avec ce que je vais faire on ne pourra plus être ensemble car cela risque de compromettre ta sécurité. Tu va aller terminer ton entraînement avec ton oncle, ne t’inquiète pas tu es entre de bonne main il est probablement aussi puissant que moi si ce n’est pas plus. Il t’apprendra tout ce que tu as à savoir, comprenant le Shakuton. Je t’aime mon fils, ne l’oublie jamais, et surtout n’oublie pas ses mots : " La philosophie n'est rien d'autre que l'amour de la sagesse." Ne cherche pas à comprendre maintenant mais plus tard tu comprendras. »

« Mai… Mais Papa ! Tu ne peux pas me quitter j’ai besoin de toi, reste avec moi et je te promet que tu sera fier de moi. »

« Ho ! Je suis déjà fier de toi Heiko, mais je ne peux pas rester avec toi. Par contre je crois que tu mérite de connaître la vérité du pourquoi je dois te quitter. Et bien c’est car après ce que je vais faire je devrai quitter Suna, toi aussi puisque tu y seras en grand danger, car je vais… Je vais assassiner le Kazekage, je serai donc un criminel. Je suis désolé de t’infliger cela mais je n’ai pas d’autre choix, aujourd’hui j’ai failli perdre mon seul fils par sa faute et je ne peux pas me résigner à lui pardonner. Maintenant dors car une grande vie t’Attend Heiko tu seras puissant, très puissant ne le nie jamais. Adieux mon fils. »

Ils se tinrent dans leurs bras pendant de longue minute à sangloter et à digéré cette déchirante séparation. Kaishi fit ce qu'il devait faire et le lendemain Heiko quittait aussi Suna avec son oncle Ryu, après un brève regard derrière lui il se demandait s'il reverrait un jour son magnifique village, mais par-dessus tout s'il reverrait son père un jour.




Chapitre quatre – Un entraînement digne de celui d'un dieu


Comme tous les matins depuis que son père l'avait laissés avec son oncle, Heiko se levait tôt pour affronter l'éprouvante journée qui s'offrait à lui. En effet depuis ce jour Heiko suivait un entraînement intensif sous l'aile de son oncle Ryu, cet entraînement avait pour but de le préparer à la vie ninja. Durant cet entraînement il devait améliorer autant offensive que la défensive et aussi amélioré son endurance et sa force physique. Donc à chaque matin, il se levait, prenais un bon petit-déjeuner et partait s'entraîner, pendant que son oncle l'observait. Il trouvait qu'il s'améliorait très vite, il en était bien fier. À force de nombreux entraînements plus rigoureux les uns que les autres, Heiko c'était bien développé, passant de ses abdos allant jusqu'au bras et aux jambes. Il s'exerçait dans tout, que ce soit dans le ninjustsu ou encore le Taijutsu, mais très peu le genjutsu puisque visiblement il n'y avait aucune affinité en commun entre Heiko et le fameux genjutsu, en fait la seule technique qu'il avait daigné apprendre était le Kai de manière à pouvoir plus facilement se sortir d'un genjutsu. Sa maîtrise du Chakra c'était grandement amélioré depuis sa jeunesse. De manière à augmenter sa vitesse son oncle Ryu lui avait construit un parcours du combattant. Heiko devait le parcourir à pleine vitesse évitant les obstacles qui se présentait à lui, les tous sous l'effet d'une course contre-la-montre. De plus pour bien contrôler sa concentration il devait, à tous les jours sans exceptions, Heiko devait pratiquer la méditation qui était très utile non seulement pour la concentration, mais aussi pour maîtriser pleinement ses émotions et ses sentiments et avoir le contrôle sur son corps. Bref toute cet entraînement intensif lui permettait de devenir plus puissant et en même temps attirer le respect à la fois des autres, mais surtout de son oncle et maître, Ryu, ce qui succédait chez lui de la compassion et de la fierté.

« Écoute Heiko, je sais que ton père te manque sûrement, mais je veux simplement que tu saches que je suis fier de toi et que je serai toujours là pour toi. Tu t’améliores à une vitesse affolante, ta puissance physique devient incroyable et ton intelligence ne cesse de croître. Tu as tout pour devenir un ninja très puissant, mais plus que tout tu as tout pour assurer l’honneur de notre clan. Je sais que je n’en es plus pour bien longtemps car je me fais vieux, mais je sais que quand je te laisserai tu seras capable de t’en sortir. Et n’oublie surtout pas que peu importe l’âge que tu auras tu continueras toujours à progresser et en apprendre d’avantage. »

« Merci Sensei, ça me fait chaud au cœur. Mais ne dit pas ça qu’il ne t’en reste pas pour longtemps, je sais que tu va vivre très très vieux. Par contre pour mon père tu as peut-être raison, il me manque, crois-tu que je pourrai un jour le revoir ? »

« Pour être franc Heiko je n’en n’ai aucune idée. Mais je l’espère sincèrement, je sais ce que tu ressens. Car vois-tu ton père et moi avons vécu que tout les deux, sans parents. Tu as maintenant treize ans Heiko, et tu es probablement plus puissant que la plus part des chunnin et peut-être même Junnin de ton ancien village. Aujourd’hui je vais te donner deux choix, et tu devras en choisir qu’un seul. Soit tu poursuis ton entraînement ninja ici avec moi, pour ensuite faire ce que tu veux, ou bien tu vas dans un village ninja pour devenir un shinobi ? Je crois que si tu choisis de rester tu pourras rejoindre un village plus tard, mais tu devras sûrement faire tes preuves pour qu’il t’apprécie à ta juste valeur. Que choisis-tu ? »

« Je… Je crois que … Je crois que je préfèrerais rester avec toi, car les autres n’on pas l’air de bien m’aimer, et de plus tu es le dernier de ma famille que je puisse voir, je vais donc en profiter au maximum avant de ne plus pouvoir. »



Chapitre Cinq – Un ninja toujours seul et abandonné

Comme dit Heiko resta avec son oncle pour poursuivre son entraînement ninja. Durant ces dernières années Heiko c'était encore amélioré, sa maîtrise du Shakuton était maintenant quasi excellente, tout comme son taijutsu qui était rendu extraordinaire, sa vitesse s'était grandement améliorée et ses réflexes étaient maintenant à toutes épreuves. Tout ça sans parler de son corps, il était maintenant très bien développer, musclé et agile. Ce fut un jour où la pluie s'abattait froidement sur tout l'horizon. Heiko ne se laissait pas abattre par cette malencontreuse température et continua son important emploi du temps, mais ce fut quand il revint chez lui, essouffler, son oncle était couché dans son lit et toussait à s'en déchirer l'estomac. Heiko passa plusieurs jours à son chevet pour prendre soin de lui. Mais lorsqu'il se mit à cracher du sang tout le monde savait que la fin était proche, sauf Heiko qui refusait d'y croire. Il ne voulait pas le perdre, il ne voulait pas perdre la seule famille qui lui restait... L'état de Ryu s'aggravait et ce qui devait arriver arriva, il mourut laissant dans le deuil son neveu Heiko, qu'il aimait beaucoup. Il lui légua une arme, son arme porte bonheurs, il s'agissait en quelque sorte d'un Kunai, mais modifier de manière à combiner force et puissance. De plus il lui léguait ses parchemins, des parchemins de techniques, des parchemins d'histoire mais par-dessus tout un parchemin qui attira de suite l'attention du jeune Heiko, maintenant âgé de dix-sept ans , un parchemin contenant des informations sur des bêtes étranges et monstrueuses. Bref, Heiko assista à l'enterrement, ce n'était pas vraiment un grand enchantement pour lui c'était triste et quelque peu ennuyant. Le lendemain, une fois la maison et le terrain, de dix-huit acres, vendu Heiko quittait ce misérable endroit qui lui rappelait son oncle décédé. Quelque chose en dedans d'heiko avait changé, il n'était plus le petit garçon qu'il avait été, il était bien plus puissant certes, mais si seulement cela aurait pu n'être que de ça. En fait c'est sa manière de penser qui avait changé, depuis quelque temps sa grande intelligence était désormais utilisé à des fins dangereuses et maléfiques, du moins des idées qui n'avaient pas encore été mise à l'oeuvre, mais il y pensait fort. Maintenant qu'il était seul Heiko voulait parcourir le monde, il voulait voyager et en apprendre davantage sur ce qu'il l'entourait. Il part donc, baluchon sur l'épaule à la recherche de connaissance et pourquoi pas en même de nouvelles puissances. Il parcourut ainsi de nombreux pays et villages, il s'arrêta à un petit village qui lui plut immédiatement, le village caché de la feuille, Konoha. Il y resta près de deux ans, assez pour atteindre ses dix-neuf ans, ses idées maléfiques ne le quittait toujours pas, il en rêvait la nuit, mais en présence des autres ninjas de Konoha, qui était réputés pour être très douer, il ne les mettait pas très à l'oeuvre du moins pour l'instant. Dans ce village il se fit quelques amis et bien plus des connaissances que des amis, mais tout de même... L'un deux s'appelait Kyoshi, Kyoshi Inuzuka, c'était un bon ninja, du clan Inuzuka. D'après ce qu'il avait dit à Heiko, ce ninja venait d'un clan réputé pour être de bons dresseurs de chiens et expérimenter dans la filature grâce à leur puissant odorat. N'étant pas ninja de ce village Heiko commençait à s'ennuyer et se désintéresser de plus en plus à ce dernier. Il ne pouvait pas y effectuer de mission ni réellement travailler, pour se nourrir et vivre le mieux possible, le jeune shinobi effectuait de petits travaux sous la table, voulant dire qu'il était payé, mais ces petites jobines n'était pas déclarée. Ce fut pourquoi il le quitta, il voulait mettre ses idées à l'œuvre. Voilà ce que voulait faire Heiko rejoindre son ancien village et y devenir le ninja le plus puissant, devenir le célèbre Kazekage. Ce fut donc quatre semaines après son anniversaire que Heiko laissa son ami Kyoshi et les autres membres du village avec qu'il avait eu quelques moments de plaisir. Il sortit lentement du village et se retourna pour jeter un regard à Konoha, il espérait y revenir, mais surtout il espérait qu'il n'aurait pas à y faire du mal. Après ses adieux, il marcha pour vers Suna gakure no sato, que lui réservait l’avenir en tant que Kazekage ? ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naruto Uzumaki
Hokage


Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Trembler devant le prochain Kazekage ( Ou pas... )    Mar 6 Mar - 18:27

Voilà c'est en quelque sorte terminer, désolé pour la qualité mais c'est une vieille présentation et j'ai trop la flemme pour la changer .... Si ce n'est pas suffisant pour le poste convoité je peux toujours au choix ; Peaufiner ou faire un test rp. J'avais réussi à obtenir Naruto alors je crois pouvoir obtenir le poste de Kage X) ( J'espère bien )

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chii Yachou
Juunin d'Ame


Messages : 68
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 24

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Trembler devant le prochain Kazekage ( Ou pas... )    Mar 6 Mar - 18:43

Avant de lire ta présentation, j'aimerais que tu me dises pour quel genre de contexte tu as écris cette histoire ? Moi, je veux bien que tu es la flemme mais si l'histoire est totalement hors sujet par rapport au contexte,non c'est pas possible, je vais faire ma méga chiante mais moi je trouve pas ça sérieux!
Après, je ne doute en rien de ton niveau. Pense aux personnes qui lisent ton histoire. C'est pas agréable et donner un avis c'est pas génial.

Les villages viennent juste d'être construit (y'a 1 an), avant il n'y avait rien. C'était juste la merde, pas d’académie, rien. Tu es censé avoir 19 ans là ? Sache qu'avant cela tu vivais pas dans un village avec des académies et des belles missions de rang A quand t'étais qu'un pauvre genin. Non, là c'est le début de ton début pour ton personnage. Tu dois refaire entièrement ton histoire.
Le pourquoi du comment, la construction de Suna etc...

Je pense que tu devrais refaire une histoire entière.

Voilà, merci de ta compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naruto Uzumaki
Hokage


Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Trembler devant le prochain Kazekage ( Ou pas... )    Mar 6 Mar - 19:53

Pas faux... J'avais même pas penser à ça Evil or Very Mad Effectivement ça n'a réellement aucun rapport en fait ... Bon je regarderai un de ces jours >< ' Pour l'instant je ne peux pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hashirama Senju
Immortel d'Ame


Messages : 97
Date d'inscription : 22/10/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Trembler devant le prochain Kazekage ( Ou pas... )    Dim 18 Mar - 15:48

Up ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naruto Uzumaki
Hokage


Messages : 15
Date d'inscription : 30/11/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Trembler devant le prochain Kazekage ( Ou pas... )    Dim 18 Mar - 22:41

Encore en cours, simplement pas le temps de travailler sur ma présentation, j'essais de finir ça le plus rapidement possible.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trembler devant le prochain Kazekage ( Ou pas... )    Aujourd'hui à 18:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Trembler devant le prochain Kazekage ( Ou pas... )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Civil devant le tribunal criminel
» Le futur prochain codex orks
» Devant la Cathédrale
» Prochain Pay Per View the miz vs ... WHAT ?
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto No Seitan' :: Pré-RP :: Tehaisho-
Sauter vers: