Partagez | 
 

 Les jumeaux: RANG B

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edéliia
Chuunin de Suna


Messages : 28
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 31

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Les jumeaux: RANG B   Lun 21 Nov - 15:44

Les jumeaux:
Li et Lo, sont partis s'amuser aux alentours de Suna... le souci est que ça fait maintenant plusieurs jours qu'ils sont partis.
Leurs parents s'inquiètent et demandent à ce qu'on les retrouve.


Voilà donc ta mission Edéliia, dit le Kazekage en tamponnant un parchemin à moitié enroulé dans un rouleau de papyrus.
J'espère que tu ne rencontreras pas de problèmes majeurs car la plupart de nos Chuunins et Juunins sont déjà en mission, mais si tu veux, tu as le loisirs de choisir un autre coéquipier pour t'apporter toute l'aide dont tu pourrais avoir besoin et...

Ça ira, je peux me débrouiller seule pour trouver deux gamins.

Edéliia salua le Kazekage et partit, une fois sortit de la tour, en direction de la maison de la famille de ces enfants afin d'essayer de glaner quelques informations qui pourraient lui être utile.

Arrivée devant la maison, Edéliia frappa de deux coups secs sur la porte, celle ci fut rapidement ouverte par un petit homme, pas plus grand qu'Edéliia, ce qui était rare mais qui faisait bien plus âgé; ses cheveux étaient entre le gris et le sable, son dos était légèrement vouté mais on pouvait voir sur son corps des traces de griffures et autres cicatrices signifiant surement la dureté de son métier ou bien des missions qu'il a du accomplir par le passé.

Bonjour demoiselle, que puis-je faire pour vous être utile?

Je suis chargée de retrouver vos enfants, je veux savoir vers où seraient ils partis? Comment ils étaient habillés? S’ils portent un parfum en particulier? Et s’ils ont avec eux des objets précis? Bref, je veux des informations pour rapidement terminer cette mission qui m'ennuie déjà.


Le père sans être rassuré par la sensation que lui donnait Edéliia lui répondit avec une certaine hésitation dans la voix:

Ils sont partis vers l'Est, Li avait une salopette de couleur bleue et porte toujours dans ses cheveux un élastique vert. Lo avait un pantacourt noir et une chemise blanche. Ils étaient partis avec un petit panier, mais je ne sais pas ce qu'il y avait à l'intérieur, et Li met toujours un parfum que nous lui avons offert, il s'agit d'une odeur très spécifique qu'est le Douglas...

Le père continuait à lui donner des informations, surement inutiles aux yeux d'Edéliia car celle ci avait arrêté de l'écouter pour essayer de se souvenir de l'odeur du Douglas, elle connaissait cet arbre, il y en avait autour de son ancien village... Oui c'est cette sorte de sapin aux senteurs se rapprochant de la citronnelle, voilà une information primordiales, surtout dans ce pays aride où une odeur aussi fraiche ne devrait pas passée inaperçue, même à plusieurs centaines de mètres si le vent n'est pas trop violent et soufflant dans la bonne direction.

Ça devrait suffire, j'y vais !

Le père n'eut pas le temps de prendre les mains d'Edéliia pour la remercier qu'elle était déjà partie en direction de la sortie Est du village.

Edéliia marchait dans le sable des heures durant sans trouver le moindre indice, elle se rapprochait d'une chaine de montagnes, où on pouvait entendre le vent s'y engouffrer produisant un bruit sourd, long et profond.
Le vent commençait à se faire un peu plus ressentir à chaque pas qui la rapprochait de la montagne; le sable se faisait de plus en plus rare et de la terre et des cailloux le remplaçaient au fur et à mesure.
Arrivant au pied de la montagne, Edéliia remarqua qu'un bon nombre de chemins serpentaient, gravitaient et circulaient de toute part de la montagne, comment savoir lequel Lo et Li auraient pu être susceptible d'avoir pris?
En se posant cette question, Edéliia remarqua sur le sol, au milieu de l'un des sentiers, des traces de luttes ou plutôt...

Des animaux se sont partagés les restes d'un repas, ce ne sont pas des traces prouvant un combat, j'en suis sure; leur panier aurait été composé d'un simple pique-nique?

Edéliia pensait que cette réponse semblait la plus plausible et pris la direction de ce sentier.
Le sentier sinueux traversant la montagne était pour Edéliia une promenade de santé, le vent était agréable, la chaleur su soleil jonglant avec la fraicheur le l'ombre offraient une température des plus appréciables.
Un petit précipice coupait la route de part en part, mais c'est aucun problème qu'Edéliia sauta par dessus et retomba quelques mètres plus loin.

Les jumeaux auraient ils pu sauter avec autant de facilité? Ou seraient ils tomber

Edéliia scruta le fond du précipice, il n'était pas très profond et du sable se trouvait au fond, d'ailleurs à moitié enseveli dans le sable il y avait comme un...

Un élastique?

Edéliia sauta à l'intérieur de précipice et le sable amortie sa chute. Elle ramassa l'élastique et le regarda

Pas de doute, c'est celui de Li.

Le sentier était sombre car les parois de la montagne empêchaient le soleil d'y pénétrer, mais grâce à un petit ruisseaux, l'eau scintillait et produisait comme par réverbération une légère lumière qui permis à Edéliia de marcher en évitant quelques trous et autres entraves se trouvant sur son chemin.
De temps en temps, le vent s'engouffrait par des interstices et caressait le visage juvénile d'Edéliia

Cette odeur... c'est du Douglas, Ils ne doivent pas être très loin.

LI? LO ? VOUS ETES LA?

Aucune réponse, Edéliia essayait de suivre l'odeur du parfum de la jeune fille, elle avait un odorat assez développé et parvenait sans mal à suivre la trace dudit parfum.
Edéliia avançait à tâtons, regardant dans chaque fente qu'offrait la montagne si elle ne trouvait pas l'objet de sa quête mais, soit elles étaient trop petites pour y abriter quelqu'un soit l'odeur du Douglas disparaissait, des heures passèrent pendant lesquelles Edéliia chercha, en vain, d'où pouvait provenir cette fragrance.
Elle arriva au terme du sentier, et elle n'avait toujours rien trouvé, en faisant demi-tour, une fois encore le vent apporta cette effluve sur notre Chuunin.
Elle stoppa net sa course et se concentra plus en détail sur le mur en face d'elle, effectivement il y avait de nombreux intervalles laissant passer l'odeur du parfum.
Edéliia recula de quelques pas...


Suna Reppuu

Son balayage servi à détruire le mur et ce dernier s'effondra dans un vacarme sourd, et faisant naitre une épaisse fumée remplie de gravats et de poussières.
Elle enjamba le tas de roches et disparut dans cet espace obscur.

LI? LO ?

oui...

Edéliia cru entendre un léger bruit, était ce vraiment une réponse ou juste le vent qui jouait encore de sa tendre mélodie au contact des intermittences de la montagne?

LI? LO ? Reprit-elle de plus belle

Cette fois ci, tendant mieux l'oreille comme pour attendre une réponse, elle entendit mieux les faibles voix lui répondant

Oui, on est là !

Edéliia s'avança vers les voix et trouva tant bien que mal sous un petit amas de pierres, les jeunes jumeaux, plus morts que vivants.
Avant de les secourir et de repartir en direction inverse, Edéliia les gifla violemment, cette gifle leur avait fait de suite comprendre avant qu'ils ne s'évanouissent sous l'effet du coup, leur bêtise d'être partis seuls, et que si Edéliia n'était pas venue, ils en seraient surement morts.
En repartant Edéliia prit au passage un peu d'eau du ruisseau et leur mouilla les lèvres et le visage.
Retraversant le sentier, escaladant la paroi rocheuse avec les enfants sur son dos, descendant le sentier et reprenant sa longue marche où cette fois ci la terre et les cailloux faisaient place à ce sable dont elle ne connaissait que trop bien.
Edéliia marchait sous le soleil, fière d'avoir trouvée avec autant de facilité ces enfants, et elle remerciait vraiment le fait qu'elle avait ce parfum, car dans le cas contraire... comment aurait elle fait?
Là, elle remarqua qu'elle était encore vraiment faible et qu'elle ne pouvait encore se débrouiller seule, fallait redoubler ses entrainements, travailler encore et encore.

Noyée dans ses pensées, Edéliia arriva aux portes du village sans s'en rendre vraiment compte.
Elle arriva devant la demeure des parents angoissés et tapa de ses deux coups brefs à la porte.
En attendant que le père ou la mère viennent ouvrir, Edéliia posa contre la porte les jeunes enfants et partit directement au bureau du Kazekage pour réclamer son du sans attendre un moment de plus

A leur âge je survivais déjà seule... enfants gâtés

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les jumeaux: RANG B
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de rang spéciaux
» Demandes de rang
» [quête rang A] tequila tequila !
» Images de rang
» Demandez votre rang de padawan!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto No Seitan' :: Archives :: Archives :: Archives Rôle Play-
Sauter vers: