Partagez | 
 

 Shimei Haisen, Phantom Puppet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shimei Haisen
Chuunin de Suna


Messages : 4
Date d'inscription : 11/11/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Shimei Haisen, Phantom Puppet   Ven 11 Nov - 17:21

Haisen Shimei (mais personne ne l'appelle ainsi)
----------

-PRÉSENTATION GÉNÉRAL-
Surnom: Phantom Puppet
Age: 16 ans
Sexe: Masculin
Taille: Inconnue
Poids: Inconnu

-DÉTAIL DU SHINOBI-
Spécialité & Affinité: Kugutsu et Kenjutsu
Village Actuel: Suna
Village d'Origine: Suna



DESCRIPTION PHYSIQUE
----------



Mis à part mes parents, personne ne sait à quoi je ressemble vraiment, d'ailleurs, je suis plus connu sous le nom de Phantom Puppet. Mais ils n'ont jamais révélés mon apparence réelle, pour une raison très simple, ils voulaient me préserver. Pourquoi me direz-vous? Il est temps de retirer ce masque, de sortir de cette marionnette et de me confronter à vos regards obscurs et effrayés.

Je ne suis qu'un monstre, une erreur de la nature engendrée par je ne sais quel hasard de ce monde immonde. Mon visage? Comment dire, ce n'en est pas vraiment un, on pourrait le confondre avec une oeuvre ratée. Un front plus haut du côté droit que du gauche, un oeil qui ne peut s'ouvrir et l'autre d'un blanc laiteux qui ferait frémir quiconque croiserait mon regard. Ensuite, nous avons ces espèces de trous sur mon visage, il devrait y avoir un nez mais non, seuls les narines ont été percées à même mon visage, ma bouche quand à elle, si ce n'est un rictus permanent et l'absence quasi-totale de lèvre, est normale. Tout cela fait que l'on croirait voir un crâne recouvert de peau, mais sans graisse ou toute autre matière entre l'os et la peau.

Ensuite, mon corps, et je vous aurais prévenu, il n'est pas mieux. Tout d'abord, je ne suis pas très développé et j'ai donc la taille d'un enfant. Avec cela, j'ai aussi peu de muscle et donc une très faible force physique, je ne peux que bouger les doigts. Les autres muscles moteurs, se sont atrophiés, ce qui fait qu'il m'est impossible de marcher seul et bien de bouger la tête ou les bras. C'est pour cela que je contrôle ma marionnette de l'intérieur et non de l'extérieur. Tout comme pour mon visage, j'ai "la peau sur les os" et je suis donc très peu attirant. Ma peau blanchâtre et flasque n'aide pas beaucoup non plus.

Finalement, j'aimerais parler de ce qui me tiens en vie. Vous l'aurez compris, ma faiblesse corporelle fait de moi un être des plus faciles à tuer. Un coup un peu trop fort et mon coeur peut tout simplement s'arrêter. En effet, mes organes internes, sont, tout comme mon image extérieure peut le montrer, faibles; Et encore une fois, ma marionnette intervient. Elle à été construite pour que je puisse me déplacer facilement, mais aussi pour me protéger et me maintenir en vie. C'est pourquoi il y a de nombreuses protections à l'endroit où je me trouve, c'est comme une coque de protection.

Ah et j'oubliais, il faut aussi que je vous parle de ma marionnette. Elle est en fait très basique. Elle ressemble fortement à un humain normal. Le bois utilisé est très blanc, c'est pourquoi l'on m'a nommé Phantom Puppet, mais aussi par ce que personne ne sait que je suis à l'intérieur de cette marionnette, tout le monde crois que je me trouve quelque part dans l'ombre et que je ne me montre jamais. Ensuite, ma marionnette à sur le visage, des yeux et une bouche dessinés en noir, ce qui lui donne une apparence plus froide encore. Elle porte un pantalon noir et un haut de la même couleur. Par dessus cela a été posée une capuche fait de lin rouge sang qui est aussi utlisée en tant qu'écharpe. Que de vêtements pour une marionnette, me direz vous, mais c'est par ce qu'elle n'est pas utilisée comme les autres. En effet, elle n'est pas truffée de pièges, non, je l'utilise pour me combattre à l'aide d'un katana, utilisant donc le Kenjutsu.





DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE
----------



Pour moi, j'ai toujours été un humain. Malgré mon apparence, malgré le fait que je sois caché à l'intérieur d'une marionnette, je me suis toujours considéré comme n'importe qui d'autre. Certes, j'avais quelques différences physiques mais je pensais, je riais, je pleurais comme tous les autres, j'avais un coeur et cela, personne ne pourrait dire le contraire.

Je suis tout d'abord quelqu'un qui malgré son handicap caché, essaye de s'intégrer dans la société. Je vais vers les autres, je parle avec eux, mais je vois toujours dans leur yeux la même chose, une méfiance qu'ils ne peuvent cacher."Qui est réellement ce jeune homme et où se trouve t-il?". Les enfants essayent de me trouver et cela devient donc une sorte de cache-cache géant où je peux les voir rire et s'amuser, tout comme moi. Leur insouciance est si touchante il faut dire. Mais avec les plus vieux, que ce soit les adolescent ou les adultes, cela ne tourne pas au jeu, non. Ils me questionnent, me harcèlent presque. Certains me déteste et préféreraient me voir mort, mais tout cela m'importe peu. J'essaye et réessaye, encore et toujours, et un jour peut-être serais-je accepter comme je suis par quelqu'un.
Sunajin de naissance, je porte une grande estime et une affection particulière à mon village. C'est grâce à lui et à ses coutumes que je peux vivre ainsi. Si j'étais né dans un autre village, j'aurais surement été exécuté ou bien exposé aux yeux de tous et cela tous les jours. Je donnerais ma vie pour ce village paisible niché au beau milieu du désert. Je réponds toujours présent quand on me demande et j'essaye de faire au mieux lors de mes missions, pour le bien de ma Nation et le bien de mes coéquipiers qui, je pense, ne tiennent pas vraiment à moi. Je n'en sais rien, ils ne me parlent pas vraiment, ils se méfient. Mais malgré cela j'essaye d'être toujours de bonne humeur et de ne pas m'énerver. En effet je suis quelqu'un d'heureux et de calme, plutôt pacifiste dans l'âme, comme me l'ont appris mes parents.
Mais malgré ma volonté, malgré le fait de ne pas y penser, j'ai toujours une sorte de pieu qui me pourfend le coeur de tous les côtés. Je me sens terriblement seul, je me sens inutile, je ne me sens pas à ma place. C'est comme si, le monde avait fait une erreur, comme si ma naissance n'était qu'une mauvaise manipulation de la vie... Voilà ce que je ressens réellement, voilà ce que j'ai au fond de moi. Je ne suis qu'un jeune homme rongé par une profonde tristesse, par un mal-être omniprésent. Je suis clairement au fond du trou.

Mais j'essaierais de refaire surface, de sortir de ce trou et de respirer un nouvel air. J'ai envie de rire avec des gens, que certains m'aiment bien, malgré ce que je suis et surtout, je veux être digne et fier d'être en vie, pour moi, les personnes qui m'entourent et prouver au monde que l'on peut vivre tel un humain, même si l'on en est pas réellement un...


HISTOIRE
----------




Quoi de plus beau qu'une belle nuit d'été? Avec css étoiles brillants de milles feux, son brin de vent doux et chaud, cette odeur de sable et cette sensation de légèreté? Quoi de mieux pour la naissance d'un nourrisson?
Mais comment aurait-on pu savoir ce qui allait venir à la vie sur notre monde? Comment aurait-on pu se préparer à l'arrivée d'un tel être? Alors que cette femme avait tant souffert pour mettre au monde son bébé, tout ce qu'elle avait pu obtenir, c'était cet être immonde, replié sur lui même aux yeux blancs. Alors que le traumatisme de la guerre commençait à se dissiper sur le village, cette femme allait de nouveau être traumatisée, mais cette fois-ci, seule, c'était vraiment horrible. Elle regarda son fils et sourit. Oui, elle sourit. Elle le prit dans ses bras, l'inspecta quelques temps, avec amour et continua tout simplement de sourire. Son regard en disait long, elle aimait cet enfant, elle le chérirait toute sa vie, malgré son apparence, c'était le sien, s'était son bébé. Elle regarda alors les médecins autours d'elle et avec un petit soupir de soulagement, elle dit d'une voix enjouée:

"Shimei, il s'appellera Shimei, comme son défunt père..."


Les médecins affichèrent un sourire un peu forcé, on pouvait voir dans leurs yeux une drôle d'expression, entre le dégoût et la peur. Cet enfant était vraiment affreux et peut-être était-il l'incarnation du mal ou bien un mauvais présage, qui sait?
La jeune femme avait bien vu les regards des médecins et elle savait ce qu'il pourrait arriver à son bébé, elle demanda donc de pouvoir dormir avec, mais à la place, elle s'enfuit et cacha le nourrisson, avant de revenir dans sa chambre et tout cela sans être remarquée...


"Hey.... hey, réveil toi Shimei!"


J'ouvrais mon oeil et essayais de parler, en vain. Je commençais à bouger mes doigts et soudain ma mère sourit. Elle se leva et me demanda de la suivre, elle avait un cadeau pour moi. Mes doigts gigotaient dans tous les sens, cela ressemblait à un ballet et pourquoi tous ces efforts? Pour faire avancer cette marionnette dans laquelle je me trouvais. Cela faisait maintenant dix ans que j'étais né et j'avais atteint ma taille maximale... J'avançais lentement vers le salon, jusqu'à ce que je vois ma mère, devant moi, tenant dans ses mains, un katana d'une telle splendeur qu'un sourire apparu sur mon frêle visage. Elle n'avait pas pu le voir, mais je sentais qu'elle le savait, elle savait qu'en m'offrant ce katana, elle faisait de moi un enfant comblé. Je pris l'arme dans les mains et la sortie de son fourreau. La lame semblait refléter l'âme de celui qu'il l'avait forgée. Elle était pure et brillante comme l'eau, quelle beauté.
Je me mis à la manier prudemment et sentis en moi une vague d'excitation. Je voulais vraiment combattre ainsi, je voulais apprendre le Kenjutsu. Et grâce à cette marionnette, ce nouveau "corps", je le pourrais. Ce dernier m'avais beaucoup aidé dans ma vie quotidienne. Je n'avais pas à avoir peur du regard des autres, je pouvais marcher, jouer, courir, sauter, alors que sans lui, je serais prostré dans mon lit, à ne pas bouger, tel un mourant. Seulement, je n'avais pas pu me faire beaucoup d'amis, je n'en avais d'ailleurs pas... Mais qu'importe, maintenant, il fallait que je m'entraîne au maniement du katana, pour devenir ninja.

Cela me pris quatre ans, quatre longues années pour pouvoir maîtriser les bases de cet art si délicat et si meurtrier à la fois. Je pouvais maintenant contrôler ma marionnette comme je le voulais, c'était comme si j'étais un véritable humain. Ma mère accepta donc de m'inscrire à l'école ninja et malgré ce que j'étais pour eux, c'est à dire une marionnette "vivante", je pus passer le concours, que je réussis très bien d'ailleurs. Ensuite, on m'assigna des missions avec des coéquipiers et un maître. Je commençais à avoir une vie à peu près normale, même si je savais qu'ils se demandaient tous qui j'étais vraiment.
Ma vie continua jusqu'à aujourd'hui, je viens de passer les examens Chuunin, et j'attends patiemment de savoir si oui ou non, je suis promu...




-DÉTAIL SUR VOUS-
----------


Surnom: /
Age: 16 ans
Parrain: /
Code présentation:
Code:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kana Uzumaki
Genin de Konoha


Messages : 160
Date d'inscription : 08/08/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/450  (0/450)

MessageSujet: Re: Shimei Haisen, Phantom Puppet   Sam 12 Nov - 13:45

    Heuu, cette prez me fait froid dans le dos o_o" bref xD vu la fin de ta présentation, je dirais Chuunin =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Shimei Haisen, Phantom Puppet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De nouvelles cartes qui font peur ! Extension Phantom Gate
» Puppet Master [ RPG ]
» Tarkand's Crimson Fists, Orks & Reikland Reavers
» The Puppet, the Dictator, and the President: Haiti Today and Tomorrow
» Description d'Oak Town

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto No Seitan' :: Archives :: Archives :: Archives Rôle Play-
Sauter vers: