Partagez | 
 

 Neige, tension et obscurité [PV Shijimi Nai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Neige, tension et obscurité [PV Shijimi Nai]   Mar 11 Oct - 19:41

Shôba Lioto.
|Quand l'homme rencontre plus fort|

Que faisais-je sur cette route? Quel était mon but? Je ne sentais même plus mes pieds, la neige s'en était emparée sans une once de remords. Le pays de la neige était de loin celui que je détestais le plus, le froid n'était pas mon pêché mignon. Au contraire. J'avais quitté un peu plus tôt Ame, à vrai dire j'étais dans ce village pour ne pas finir déserteur, ce village ne sera jamais à la hauteur des autres à vrai dire, il est remplit d'ivrognes sans objectifs précis, soumis à l'autorité d'un revenant. Le repaire d'Orochimaru me manquait même un peu de temps en temps, même si à Ame les conditions y sont bien meilleures. Curieuse question mais je me demandais bêtement si l'homme serpent chercherait à me retrouver si il venait à revivre? Pourquoi pensais-je à lui en ces temps si difficiles? Je n'en n'avais pas la réponse, et pourtant ce fut une question qui m'occupa pendant de longues heures.

C'était étrange mais j'avais été envoyé au pays des neiges pour une mission assez particulière, effectivement la récupération de livres anciens en était l'objectif. C'était barbant néanmoins je n'avais pas le choix si je voulais remplir ma bourse quotidienne de ryos. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas entendu le son si plaisant de l'argent, c'était comme une abeille ne trouvant pas de pollen, c'était un état de manque. Cependant il y avait quelque chose qui me venait à l'esprit, une idée malsaine mais bon je n'ai jamais dit que j'étais un honnête homme. En effet, vendre ses livres anciens au marché noir m'aurait peut être rapporté plus que de les ramener à mon village, ou à la chose qui y ressemble.

- Ne tarde pas trop au pays des neiges, des ninjas malveillants y rôdent!


Voilà les paroles du Kage avant que je parte, il me mettait en garde, mais ne savait-il pas que j'avais déjà connu la terreur et que j'avais vécu entouré de déserteurs? Après le repaire d'Orochimaru plus rien ne me fit peur. La cachette de l'homme-serpent était horrible, la nuit on pouvait y entendre les cris causés par la torture. La lumière y était à peine visible, on apercevait à peine une flamme au bout du couloir, comme si c'était la direction vers la lumière, ou plutôt la porte des enfers. Mieux valait-il ne pas se souvenir du passé, je n'avais pas envie de faire d'affreux cauchemar ce soir, mère me disait souvent que les vilaines pensées prenaient le dessus lorsque que l'on dormait. Ah que de mélancolie, comme de se rappeler maman baignant dans son sang, ça me mettait dans tous mes états.

Arrivant dans cette immense ville commerçante du pays des neiges j'étais perdu, je ne savais où me rendre. Il est vrai que j'avais pour habitude à être rapidement dépaysé néanmoins j'avais appris à garder mon calme. Peut être un peu trop. Je me mis dans un coin où la neige ne me tombait plus dessus du fait du toit au dessus de ma tête, ce n'était pas très confortable mais la caisse que je voyais en face de moi allait être mon siège. Regardant les passants qui marchaient avec une cadence rapide je souriais bêtement, c'était comme des petits moutons qui ne voulaient pas se perdre à tout prix. Autant dire que l'après-midi allait être longue, quand soudain je me remarquai cette homme qui n'avait pas l'air comme les autres, il dégageait une aura plutôt froide. Tout comme Orochimaru. Engagé la discussion me semblait inévitable:


- Hey toi là bas, pourquoi tu ne marches pas comme les autres ? Toi aussi tu t'es perdus ?






Dernière édition par Shôba Lioto le Mer 12 Oct - 15:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Neige, tension et obscurité [PV Shijimi Nai]   Mar 11 Oct - 22:21

Shijima Nai.
S'étant retrouvé, par un hasard fortuit, au pays de la neige, qui portait merveilleusement bien son nom soit dit en passant, Shijima ne savait que trop peu quoi faire et où aller. Il errait sans réel but dans ce dédale immaculé. Ayant atteint une ville, bien peu accueillante, il décida d'y passer la nuit et tandis qu'il marchait dans les ruelles, à la recherche d'un quelconque hôtel ou chambre d'hôte, il ne pouvait s'empêcher de plisser les yeux, le froid lui mordant le peu de peau que son habit laissait transparaître. Il avait froid, malgré les nombreuses couches de vêtements qu'il avait sur lui. Il s'empressait de trouver ledit lieu pour s'y reposer et surtout, surtout, pour s'y réchauffer. Il n'aimait pas le froid lui qui avait connu la chaleur torride du désert du pays du vent. Il maudissait ce pays et toutes les personnes y habitant. Comment pouvait-on décemment vivre dans un pareil endroit ? Sincèrement, comment ? Quoiqu'il en soit, le destin avait les choses telles qu'il devait à présent se confronter à la nature inhospitalière du grand nord.

Les gens, ces êtres stupides et inintéressants tous autant qu'ils sont, marchaient rapidement, sûr de l'endroit où ils devaient se rendre, sûrs des choses qu'ils avaient à accomplir, mais Shijima, lui, n'avait nul but et encore moins de place à laquelle se rendre. Il voguait quelque peu en des terres inconnues parmi des foules sans noms et insouciantes, ou plutôt à la mentalité si obtus qu'elles ne voyaient rien d'autre que ce qui se dessinait sous leurs pieds. Il regardait le visage de chacun, il aimait observer ces insectes dans leur vie de tous les jours. Oubliant petit à petit ce froid qui rongeait chaque parcelle de son corps, il en venait même à flâner çà et là au gré du vent glacial dont les crocs sont pires que des aiguilles. Il marchait dans le sens contraire, remontant le courant plutôt que de suivre cet effet de masse lorsqu'il entendit une voix sur sa droite. Un homme, assis sur une caisse, profitant d'un toit et de la ruelle pour s'abriter du vent et de la neige l'interpella. Shijima s'approchait en répondant au jeune homme :

« • Tch, connaissez-vous seulement la politesse ? Quoiqu'il en soit, laissez-moi vous demander une chose : Comment un homme peut-il être perdu s'il ne sait même pas où il va ? Vous tirez des conclusions bien rapidement... Hm ? »

Cette hésitation sur la fin était ce qu'on pourrait qualifier d'un appel, un signal, à son interlocuteur pour connaitre son nom. Shijima se tenait devant lui, à présent abrité également sous ce toit. Le jeune homme devait avoir dans les seize ou dix-sept ans, pas beaucoup plus et sûrement pas moins. Il était de carrure plutôt frêle et, bien qu'assis, Shijima comprit qu'il était un peu plus grand que lui. Il était étrange, particulier, bref, il avait attiré l'oeil de Shijima, bien que ce dernier soit difficile à surprendre ce type n'était pas un civil normal, sûrement un Ninja, quoique... Il aurait tout aussi bien pu être un revendeur de vessies de porcs soit disant magiques ou encore, c'était à la mode faut-il croire, aphrodisiaque. Shijima avait entamer la discussion par politesse, en effet, il ne se souciait que peu des autres, mais il était acteur et tout bon acteur doit savoir se fondre dans la masse jusqu'à ce qu'il doive jouer un nouveau personnage. En l'occurence, le personnage actuel était un homme banal, un simple passant et non le véritable Shijima. Nous allons à présent voir ce qui de cette discussion entamée va naitre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Neige, tension et obscurité [PV Shijimi Nai]   Mer 12 Oct - 15:00

Shôba Lioto.

C'était une ambiance étrange, cet homme dégageait quelque chose de froid, cela ne m'inspirait pas confiance. Fuir était une possibilité mais à quoi bon, j'avais moi même engagé cette discussion, je me devais d'assumer jusqu'au bout, quitte à ce que celle-ci se termine en une joute. Regardant fixement cette homme j'essayais de montrer une indifférence envers lui, je ne voulais pas qu'il sache que la peur m'envahissait peu à peu. Puis je regardais son accoutrement, il n'avait rien d'un ninja banale, il ressemblait plus à un déserteur qu'autre chose. D'autant plus je notais une absence de bandeau qui me confirmais ma thèse sur le fait qu'il soit un déserteur. Sourire au coin des lèvres je me demandais si cet homme aurait eut les attributs masculin pour me tuer la maintenant sans une once de peur ? Cela me paraissait gros qu'il en vienne à m'ôter la vie, mais on ne sait jamais sur qui on tombe. Peut être était-il même un psychopathe ayant une tendance légère pour le cannibalisme!

« • Tch, connaissez-vous seulement la politesse ? Quoiqu'il en soit, laissez-moi vous demander une chose : Comment un homme peut-il être perdu s'il ne sait même pas où il va ? Vous tirez des conclusions bien rapidement... Hm ? »


La nous n'allions pas être "ami". Son air de me dédaigné, il me regardait avec un air supérieur à moi, comment pouvait-il me parler de politesse après ceci? De plus comment pouvais-je savoir qu'il ne savait pas où allez, il voulait peut être une boussole? Ainsi je ne faisais en aucun cas des conclusions hâtives, je manquais juste d'informations. Mais maintenant je me demandais si j'allais lui répondre avec une légère insolence, ou devais-je me retenir pour ne pas finir en morceau. Dès fois il faut savoir se plier devant plus fort que soit pour mieux se relever par la suite. Vous savez il vaut mieux chasser parmi les loups qu'être chassé.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Neige, tension et obscurité [PV Shijimi Nai]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Neige, tension et obscurité [PV Shijimi Nai]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» neige et eau
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Pas sur la neige...[Libre]
» Neige demande un RP...
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto No Seitan' :: Archives :: Archives-
Sauter vers: