Partagez | 
 

 Mahô Tarukaze

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mahô Tarukaze
Juunin de Suna


Messages : 86
Date d'inscription : 08/08/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Mahô Tarukaze   Mar 11 Oct - 15:24

Tarukaze Mahô
----------

-PRÉSENTATION GÉNÉRAL-
Surnom: Kuro
Age: 21 ans
Sexe: Masculin
Taille: 1m80
Poids: 72kgs

-DÉTAIL DU SHINOBI-
Spécialité & Affinité: Spécialités : Kenjutsu et Kekkai
Affinités : Fuuton, Katon et Shakuton

Village Actuel: Suna
Village d'Origine: Suna



DESCRIPTION PHYSIQUE
----------




Mahô est un homme de taille moyenne, environs 180 centimètres. Il est assez maigre, mais tout de même musclé. Son style vestimentaire varie beaucoup, tout dépend de son humeur, du temps, de la saison, ou encore du vent. Quoi qu'il en soit, les vêtements qu'il porte le plus souvent ressemble à ceux des Uchiha, en oubliant bien sur le signe du clan. son sabre, d'une longueur supérieure à 170 centimètre, l'accompagne toujours, où qu'il aille. Son regard est ternit par le mal qui le ronge, mais la couleur de ses yeux va et vient entre le noir et le vert, souligné par des cernes. Ses cheveux sont verts foncés, et quelques reflets bleu apparaissent lorsque le Soleil est au rendez-vous. Ils sont assez semblables a ceux du célèbres Kakashi, lui donnant un certain charme et un coté mystérieux. Un piercing sur la lèvre inférieure, à droite, vient souligner ses lèvres, où se trouve souvent une branche de paille, et où le sourire a disparut depuis assez longtemps, accentuant ainsi ce côté mystérieux qui le caractérise. Son pas est lent, et lourd, comme si un poids se tenait au dessus de lui. Le bandeau de Suna, qu'il porte, soit autour du cou, soit en brassard, est taché de sang, et égratigné. Dans son dos est rangé ce sabre qui ne le quitte jamais, et qui est évoqué plus tôt. Ce dernier est entièrement noir, du fourreau, jusqu'au pommeau, sans oublier la lame. Cette épée est le seul et unique cadeau que lui a offert son père, et connaissant son histoire, on comprend pourquoi il ne s'en sépare pas.





DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE
----------



Mahô est quelqu’un qui a son caractère. Il est très flemmard, lunatique par moment, mais amical, distant et solitaire, mais aussi froid et agressif si quelque chose ne va pas, même si malgré ça, il est extrêmement gentil, et, à l’écoute des autres. Mais cette personnalité, assez fréquente, peut changer à tout moment, car cet homme, comme les autres, à première vue, n’est justement pas comme les autres. En effet, il est Schizophrène. Ainsi, d’une personne amical, il devient un être sans scrupules, qui est l’auteur d’un grand nombre de crimes. Cet état se déclare après une émotion forte, un surplus de colère, ou encore une perte de conscience. Lorsqu’il entre dans la Schizophrénie, Mahô devient réellement le mal incarné. Il n’hésite pas à tuer, mutiler, massacrer tout ce qu’il peut. Le seul moyen pour qu’il redevienne normal, est de le faire tomber dans l’inconscience d’une manière brutal. Cet état devient de plus en plus fréquent chez lui, ce qui le rend dangereux, et ce côté bon en lui, s'éteint, peu à peu, laissant ainsi un être vil, venant du plus profond d'une âme tourmentée, prendre le contrôle. C'est pour cela qu'il préfère s'isoler le plus souvent, afin de faire le vide en lui. Ses pensées sont, le plus clair du temps, noires, et il ne cesse de se dire que, pour lui, il n'y a pas d'espoir, que la transformation de son âme, en monstre, et irrémédiable. Mahô a perdu la joie de vivre qui l'habitait autre fois, et ne garde avec lui, que cette envie de survivre à lui même.


HISTOIRE
----------




Il y a environs 21 ans, dans un village du pays des sables, est né Mahô. Au sein d’une famille noble, il grandit et apprit à devenir un homme. A ses 9 ans, une petite sœur vient agrandir la famille qui comprenait déjà Mahô, ses deux parents, et un grand frère d’une quinzaine d’années. Le jeune garçon avait un grand avenir dans le monde des shinobis. Devenu Genin à 8 ans, il excellait dans l’art du Katon, qui était d’ailleurs l’affinité principal du clan du jeune enfant. En effet, les membres de cette famille, peu sociales, avaient mis au point une maîtrise de l’affinité du vent qui dépassé un grand nombre de logiques, mais ceci est une autre histoire. Ainsi, Mahô devint le symbole de son clan, et un exemple pour un grand nombre d’enfant. Arrivé à ses 15 ans, il était devenu puissant, mais pour des raisons encore ignorées, il refusait de passer les examens de Chunin depuis plus de 7 ans. Il avait tout pour lui, l’argent de sa famille, l’amour de sa petite amie, l’amitié de son frère d’arme, et une rivalité fraternelle. Il avait tout pour devenir un ninja talentueux.

Cependant, lorsque Mahô décida de passer son examen de Chunin, son meilleur ami le suivi dans les épreuves, car ce dernier avait décidé de devenir puissant en même temps que Mahô. Cela dit, lors de l'épreuve de survie, ils furent prit en embuscade. Incapable de battre en retraite, l'équipe de shinobis de Suna, constituée de Mahô, son ami, et un troisième Genin du village du vent, durent combattre une équipe de shinobis venant d'Iwa. Lors de ce combat, les capacités de Mahô ne pouvaient plus être mises en doute. Mais lorsque son ami fut blessé mortellement, sous les yeux du jeune homme, ce dernier ressentit quelque chose se briser en lui, ce qui permit a ses adversaires de le blesser grièvement à l’abdomen. Mais malgré ça, il essaya, tant bien que mal, de combattre tout en ne contrôlant plus vraiment ses mouvements. Le troisième Genin de Suna avait également périt par la main des shinobis d'Iwa. Par la suite, Mahô fut laissé pour mort à cause de la grande quantité de sang qu’il avait perdu, ses adversaires ne pensant pas qu’il se relèverait un jour. Il fut ainsi rapatrié dans son village, quelques heures après la fin du combat. Deux jours passèrent, et ses blessures n’étaient, évidement, pas soignées, mais il se devait de sortir, car ce jour était marqué par les funérailles de son défunt ami. Il resta immobile, pendant un jour, sur la tombe de celui qu’il avait tué indirectement en l’emmenant à cette épreuve de survie, avant de s’effondrer à cause du manque de force et de sang, sans compter que ses blessures s’étaient réouvertes en marchant.

Ainsi, Mahô n’était plus qu’une ombre. Sa petite amie le quitta après plusieurs mois, en voyant qu’il n’était plus celui qu’elle aimait, sa popularité baissa lorsqu’il arrêta de faire des exploits, et son frère fut au final le seul soutient qu’il eut. Puis une année passa, et l’esprit de Mahô était torturé par un trop grand nombre de questions, une présence s’était installée en lui, quelque chose de mauvais, qui , tout le temps, le poussait vers la vengeance et l’envie de massacre . Il ne cessait pas de se dire que la mort de son ami était de sa faute, qu’il aurait pu éviter tout ça. Son âme avait noircie, il ne trouvait plus le sommeil, et cela se voyait. Son éternel sourire avait disparut lui aussi, laissant ainsi un visage sans expressions. Puis un jour, alors que la lune se montrait comme chaque soir, Mahô rentra chez lui, avec cet air plein de regret qui ne quittait plus son visage, où son père l’attendait. Ce dernier faisait parti des services des renseignements de Suna, même si il ne vivait pas au sein du village, et il lui parla du groupe qui l’avait attaqué un an auparavant, lors de l'épreuve de sélection des Chunin et qui avait causé la mort de son ami. Mahô, poussait par cette soif de vengeance et de tuerie qui avait grandi en lui, partit pour Iwa, accompagné par trois membres de sa famille. Son voyage ne fut pas de tout repos, mais lorsqu’il arriva au village de la roche, il se focalisa sur la fréquence de chakra qui était la cause de ses démences. Ainsi, trois personnes devinrent ses cibles. Il les traqua à travers le village, suivi de ses équipiers, ne laissant aucune traces derrières lui à part celle du sang de ses victimes qui ne s’attendait pas à le voir. Sur son visage se dessiné peu à peu une nouvelle expression, portant un sourire sadique et un regard rouge sang. Puis, lorsque le dernier shinobis fut éliminé, Mahô, poussait par une envie de tuer insatiable, massacra les trois membres de sa famille, qui l'avaient accompagné, alors qu'ils ne s'y attendaient pas. Puis, il reprit finalement son expression habituelle, montrant une grande lassitude dans ses yeux. Il était conscient de ce qu’il venait de faire, mais il avait l’impression que ce n’était pas ses propres actes, et d'ailleurs, ce ne fut pas de sa main que tous ces shinobis furent tués. Malgré tout, il rentra à son village, non loin de celui de Suna, et garda secret les indications de son père ainsi que son massacre à Iwa. Ainsi, 2 ans passèrent, et Mahô atteint ses 19 ans, Il état parvenu a passer l'examen Juunin, il fut cet effort en hommage a son meilleur ami. Son regard changeait peu à peu, mais hélas, pas en bien. Ses yeux devenait par moment rouges, avant de repasser au noir, ses sauts d’humeurs devenaient de plus en plus fréquent, ses idées étaient de plus en plus noires, et ses envies de meurtres prenaient par moment le dessus lorsque la colère l'envahissait.

Puis un soir de pleine Lune, alors qu’une dispute avec son père et son frère éclata, Mahô senti la même sensation qu’à Iwa, un désire de meurtre et de massacre insatiable et incontrôlable. Ainsi, en courant, il quitta la maison familiale, mais il était trop tard, le mal en lui, cette présence dans son âme, se déchaina vraiment pour la première fois. Le visage de Mahô changea complètement. Les yeux du jeune homme, devenues rouges sang, étaient soulignés par un sourire sadique et effrayant. Malheureusement, sa petite sœur croisa son chemin, et malgré les cris intérieurs du Juunin devant la scène, il lui était impossible de contrôler son propre corps. Ainsi, d’un mouvement simple et rapide, Mahô, ou du moins, son corps, dégaina son sabre du fourreau, attaché dans son dos, et donna un coup vertical en direction de la petite fille. Inutile de passer sur les détails de cette mort horrible, sauf sur le fait que, lorsque le sang jaillit sur le visage du meurtrier, le sourire effrayant qui s’y trouvait, s’élargit, montrant à quel point il prenait plaisir à tuer. Soudainement, le père de Mahô déboula, et sans qu’il ne puisse dire quoi que ce soit, un coup horizontal de katana vint le couper littéralement en deux , faisant ainsi rire Mahô qui n’était plus le même. Puis, d’un pas lent qui le caractérise, il s’avança vers l’extérieur. Son frère, bien que plus âgé, fut terrifié, et ne bougea donc pas de là ou il était. L’odeur de sang s’étendait, ameutant ainsi plusieurs shinobis du village. Cette furie, bien qu’alimentée par le sang, se calma peu à peu, avant de laisser à Mahô le contrôle de son corps. Il reprit rapidement conscience et se rendit compte que ce qu’il avait vu sans pouvoir l’empêcher, était réel. Ainsi, sans se poser de question, il rengaina son sabre, et, avec un regard sombre, fixa les shinobis devant lui. Les forces spéciales avaient été dépéchées, et les shinobis, constituant cette escouade, emmenèrent Mahô en cellule afin de laisser au Kazekage le jugement de l'assassin.

A présent, cela fait deux mois qu’il est enfermé dans les profondeurs de Suna. Mahô fit plusieurs entretient avec un psychologue dans le but de guérir ses pulsions meurtrières. Malgrès la mort de sa famille, les hauts dirigeants on laissé une chance a Mahô en le considérant comme malade mental. Il espère, sans cesse, que le Kazekage, soit indulgeant avec lui, et lui laisse une chance de racheter ses crîmes en devennant son arme. De plus, cette masse noire, dans l'âme de Mahô, ce fait appelé Korosu, et ce second être ne cesse de grandir, tout en essayant de convaincre le possesseur de ce corps que la mort est la réponse à tout, ce qui peut expliquer pourquoi la colère laisse libre cours aux actions de Korosu. Il n'utilise plus son véritable nom, mais plutôt un surnom : "Kuro" qui caractérise assez bien sa nouvelle personnalité à double tranchant.



TEST RP
----------





C'est un rp qui parle de la mort de ses amis, je l'ai mis au cas ou il pourrait améliorer le jugement Smile

Nous arborions les arbres de cette forêt. Moi, Tsuki, et Akura. Nous formions une équipe talentueuse d'après notre sensei. Après tant d'hésitation de ma part a passer cet examen, c'est au bout de plusieurs année que je me décida finalement a le faire. Toujours en compagnie de mes deux compatriotes. Nous étions de très bon candidats à l'obtention du grade Chuunin. Motivé par ma famille qui me souhaité énormément de chance pour mon examen, je parti donc vers l'académie. Tout le monde était très tendu. Pourtant, je n'arrivai pas a ressentir cette tension en moi. J'arrivai quasiment a palper celle des autres, mais la mienne était inexistante. Pourquoi ? Je ne ressent peut-être toujours pas l'utilité de cet examen. Malgrès tout, la première épreuve était un succès pour nous 3. Cela paraissait tellement facile pour nous. Que la confiance pour la seconde épreuve était a son apogée. Epreuve qui commenca le lendemain de la première. Aucune attente n'était permise. Il fallait absolument désigner des Chuunins dans la troupe. Car Suna en manquait énormément. Nous étions tous soumis a une épreuve de survie dans l'immense forêt non loin de Konoha qu'on appelle " La forêt de la mort ". Un nom que je ne pourrai plus jamais oublier. Nous devions rassembler des parchemins de différentes couleurs pour réussir la seconde étapes. Parchemin qu'il fallait evidemment voler aux autres candidats, car les places gagnantes a cette épreuve étaient limitées. Toute équipe qui ne savait pas survivre dans une forêt pendant plusieurs jours ne pouvait pas se permettre d'avoir le grade de Chuunin. Moi et mon équipe, étions plus que confiant a cette épreuve. J'avais une confiance hors du commun envers mes deux coéquipiers. Et cette confiance était totalement réciproque pour chacun de nous. Ce qui permettait une totale entente dans les combats et dans nos jugements. Nous commencions alors notre épreuve, et pendant 2 jours, nous arrivâmes a trouver 2 parchemins. Nous avions vaincu 2 équipes de Genin d'une facilité déconcertante. Depuis le début, notre équipe était redouté de toutes les autres. Notre expérience était plus élevé que la leur. Mais, a force de trop avoir confiance en soi, on fini forcément par tomber de très haut. Voici le moment qui aura fait de ma vie un enfer. Nous étions sur le point d'acquérir un 3e parchemin sinonyme de qualification pour la 3e étape de l'examen. Mais, pendant que la nuit s'abattait sur la forêt, que les chouettes faisait paraître leur cris qui si térrifiant, alors que nous dormions paisiblement, un groupe de ninja prit d'assaut notre équipe. Le reveil fut radical. Au bout de quelques minutes, moi et mon équipe étions déja debout prêt a combattre l'ennemi qui voulait surement s'emparer de nos parchemins. Cependant, ce n'était pas ce qu'ils cherchaient. On voyait a leur bandeau frontal l'insigne du village de la roche, Iwa. Les 3 ninjas étaient en fait des ninjas de haut rang. Des chuunins super entrainés. Venu non pas pour les deux parchemins que nous avions réussi a récupérer, mais pour nous tuer. Les Juunins en voulait après nos vies. Nous étions des ninjas trop gênant pour leurs genins. Ils devaient tuer les gênants pour pouvoir offrir la possibilité a leurs genins de réussir l'examen. Je me devais de protéger non pas mon équipe, mais mes deux amis. Je ne pouvais pas m'imaginer les voirs se faire assassiner par ces ninjas ridicules lors d'un examen que je voulais même pas faire. Je pris alors l'initiative d'essayer de les faire partir, mais en vin bien entendu.

" Ninjas d'Iwa, vous êtes ici sur un lieu d'examen, vous ne pouvez pas vous en prendre a nous, vous serez immédiatement retrouvés et mis sous cellule. "

J'essayai tant bien que mal de les influencer. Et pourtant, n'ayant même pas le temps de terminer ma phrase, un des chuunins se lança a pleine vitesse dans notre direction. Mais il ne se dirigea pas vers moi, sa course dévia soudainement a ma gauche ou se situé Tsuki. Le ninja planta son katana dans le ventre de ce dernier, sous mes yeux, ne pouvant absolument rien faire a cette attaque si rapide. Ne laissant aucune chance a celui que je considéré comme mon meilleur ami. Lui, était aussi surpris que moi. Son attaque était si rapide. Une boule se forma dans mon ventre. J'étais pris par la panique et en même tant la haine. Cette boule grossissait à la simple vue du sang qui tombait sur le sol suite a cette attaque. Les yeux de Tsuki étaient instables. Pris par surprise, ces yeux s'ouvrit énormément, puis, en quelques secondes a peine, avec tout le sang qui coulait de son ventre, il perdit vite connaissance. Et c'est la, a ce moment précis, que j'eu l'impression que mon cerveau explosa en mille morceaux. Une overdose de sensation et de sentiment mélangés a un stress d'une intensité hors du commun. Je ne pouvais me résigner a le laissé mourir. Tout ceci, ne se deroula que en très peu de temp. Mais, sur le moment, j'avais cette impression que cela durait des heures et des heures. Pris par la rage, je poussa alors un cri qui sortait du plus profond de mes trippes.

" TSUKIIIIIIIIII ! "


J'étais dos aux autres ninjas, je regardais Tsuki dans cette souffrance qui était mutuelle tout en regardant la lame ensanglanté que le chuunin de Iwa penetra aux travers du ventre de Tsuki. Et, encore une fois, a peine quelques secondes après avoir poussé mon cri, je senti un dechirement qui venait de mon épaule gauche. C'est en tournant un tout petit peu ma tête sur la gauche que je vis une nouvelle lame ensanglanté qui m'avait transperçé l'épaule. Pourtant, je ne ressentai aucune douleur. Rien qu'a la vue de Tsuki laissé comme mort m'empêcher de ressentir une douleur que j'aurai du sentir dans tout mon corps. Je devais aussi aider Akura. Mais ma position actuelle m'en empeché fortement. Pris par la rage qui me tenait éveillé et debout, une première larme sortit enfin de mon oeil. Une larme de tristesse et non de douleur. Je me rendit compte que c'était fini, je ne pouvais plus rien faire. Et j'étais d'ailleurs enragé de n'avoir rien fais du tout. Les Chuunins en face était trop rapide et trop fort. Je pris alors ce qu'il me resté de force pour en sortir ces derniers mots tout en regardant le chuunin qui venait de me transpercer.

" Pourquoi ?... "


C'est après cela que mes larmes coulaient abondamment. Je n'arrivai plus a me retenir. Et je ne souhaitait plus qu'une chose, qu'il ne fasse pas de mal a Akura, j'esperait tant bien que mal que deux de nos trois vies les feraient aboutir a leur objectif. Mais le ninja de Iwa me trouvé trop gênant, mon cri qui venait de tout mon corps à du être entendu dans une bonne partie de la forêt, en esperant que les secours viendraient nous aider. Le chuunin sortit la lame de mon épaule, pour me la replanter dans le ventre, comme Tsuki. Cette fois ci, je sentais énormément la douleur monter en moi. Il retira instantanément son katana de mon ventre, et me laissa m'écrouler au sol. J'étais agonisant, mon sang se vidait peu à peu. Mes yeux commencaient a se fermer partiellement. Mon regard était tourné vers Akura. Qui me regarda tout en poussant le même cris que j'avais poussé pour Tsuki. Je perdis finalement totalement connaissance. Avec comme dernière image dans la tête, Akura. Dans l'espoir qu'il n'a pas était tué. J'avais étais incapable de secourir mes meilleurs amis quand l'agresseur était face a nous. J'étais pris par la peur, tel un lâche. Etait-ce la fin de ma vie ? Etai-je bel est bien mort ?

" Mahô, rév.... ! réveille toi ! ....... ! "

Pris par l'inconscience, une voix m'appellait, elle me harcelé, me disant de me réveiller. C'est ca le paradis ? Je fis alors un dernier effort et parvint a ouvrir les yeux totalement. Je vis en face de moi, le visage de mon père, qui était bien plus en hauteur du mien. Je me rendis alors compte progressivement de ma position, de l'endroit ou j'étais. C'étais blanc un peu partout. Ce n'était pas le paradis, c'était l'hopital principal de Suna. J'étais dans l'incompréhension totale, mais je n'essayai pas non plus de comprendre ce qu'il se passé. J'étais trop faible pour ca. Une seule parole me vint a l'esprit quelques minutes après mon réveil. Je regardai mon père tout en puisant de mes forces et lui sortit ces mots.

" Pa..pa, comment vont Tsuki et Akura... "

" Mahô, autant te le dire directement, Tsuki est encore en vie, mais il est dans un état plus que critique, et sa vie ne tient qu'a un fil. Quand à Akura, il est mort..."

La sensation que j'avais ressenti durant le combat venait de m'emparer une nouvelle fois sur mon lit d'hopital. Quelle souffrance mentale horrible. Mon père et ma famille était autour de moi pour me consoler. Je n'avais plus de larme a couler, je devais absolument rentrer dans la chambre de Tsuki. Il fallait le maintenir en vie. Et soudain, je ne ressenti plus aucune douleur. L'adrénaline était monté en moi intensivement. Au grand étonnement de toute ma famille, je me leva brusquement de la force qui était monté en moi. Pour sortir de mon lit et me diriger vers la chambre de Tsuki. Tout le monde essayaient de m'en empêcher mais personne n'y parvenaient. Ils n'osaient pas me toucher avec toutes les coups que j'avais subis. J'en profita pour sortir de ma chambre. Les couloirs me paraissaient longs, trop longs. Je marchais encore et encore, pour au final me retrouver face a la porte de sa chambre. Sans hésiter une seule seconde, je l'ouvris, et entra. Je vis un corps inerte recouvert de bandage. On ne voyait quasiment pas son visage. Il était totalement inconscient entre la vie et la mort. J'étais prêt a donner n'importe quoi pour lui redonner la vie. Mais même la meilleur des ninjas medecin ne pouvait faire de miracle pareil. Je n'avais pas le droit d'entrer dans sa chambre. Mais soit, je me posa juste a coté de lui. En attendant une réaction de sa part. Si il devait mourir. Je voulais être présent. J'avais subis assez de choses a la suite pour subir cette chose la en plus. Je le regardais sans le lacher des yeux. Les siens étaient fermés. J'avais pourtant l'impression qu'il m'entendait, mais qu'il ne pouvait plus sortir un seul mot. C'est alors qu'une ninja medecin arriva dans la chambre. Bizarrement, elle ne fit rien pour me faire sortir. Peut-être savait-elle que j'en avais deja assez subis. Mais elle n'était pas venue pour rien. Elle était venue m'annoncer quelque chose d'horrible.

" Mahô, Tsuki est dans un coma dont il ne se reveillera jamais. J'ai eu ordre de le débrancher, je te laisse le choix de rester ici ou de partir, je suis désolée... "

C'est a ce moment précis que je n'eu plus aucune sensation ou de sentiments en moi. Je n'étais plus pris par la tristesse, mais par la haine. Cette haine qui vous donne envi d'assassiner tout le monde autour de vous. Pourquoi moi ? Pourquoi ? pourquoi nous avoir attaqués sans raisons ? Tsuki allait mourir. Et jamais je ne m'en remettrai. La ninja medecin fit alors les étapes nécessaires a son débranchement. Quand soudain, à quelques secondes avant sa mort, je vis une larme couler sur l'oeil gauche de Tsuki. une larme que je ne pu m'empecher de regarder jusqu'au long de son cou. Je savais qu'il allait mourir, et je ne pouvais plus rien faire. J'ai étais faible, j'ai perdu mes deux meilleurs amis, je ne mérite pas de vivre. Iwa, je te hais...

" Adieu Tsuki..."





-DÉTAIL SUR VOUS-
----------


Surnom: Mahô
Age: 20 ans
Parrain: /
Code présentation:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kana Uzumaki
Genin de Konoha


Messages : 160
Date d'inscription : 08/08/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/450  (0/450)

MessageSujet: Re: Mahô Tarukaze   Mar 11 Oct - 16:24

Tss tu fait exprès de détesté Iwa ??

zut alors ! xD c'était l’ancien régime ! Le nouveau n'est elu que depuis 3 mois :p tu m'en veux pas a moi ?? *p*


Bref, Validé Juunin =)

(va vraiment falloir que je face attention à mon compte ... x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mahô Tarukaze
Juunin de Suna


Messages : 86
Date d'inscription : 08/08/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Mahô Tarukaze   Mar 11 Oct - 20:01

Haha, Iwa restera Iwa Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mahô Tarukaze   Aujourd'hui à 2:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Mahô Tarukaze
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» orientaux corsaires et haradrims en 1000 pts
» Subodaï-Ghan
» Mûmak d'Harad
» Convertions haradrim sympas
» Oni No Mahô

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto No Seitan' :: Archives :: Archives :: Archives Rôle Play-
Sauter vers: