Partagez | 
 

 ○ Direction Kiri...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tobirama Senju
Juunin de Konoha


Messages : 84
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 28

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/1520  (0/1520)

MessageSujet: ○ Direction Kiri...   Lun 10 Oct - 20:05

Direction Kiri
    Cette gamine était bizarre. Un silence mortel émanait d'elle. Un silence dérangeant. Ne ressentait-elle pas l'excitation d'une première mission avec moi? En tout cas, elle n'en démontrait rien. Je n’appréciais pas ce silence qui me rappelait l'époque de la RACINE ou les missions entre nous s'effectuaient toujours dans ce même silence pesant. Sauf lorsque mon père parait avec moi. Mais à cette époque justement je souhaitais ce silence mortel. Comme quoi nous ne sommes jamais satisfait de ce que l'ont as.

    Nous marchions au travers le boit, de manière assez rapide. On marchait déjà depuis quelques heures et nous n'avions pas prononcer un mot. Ni elle, ni moi. J'ignorais donc encore tout d'elle. Je m’arrêtais soudainement, sans dire un mot, levant la tête vers elle. « Parle moi de toi. Tu es genin? Qu'est-ce que tu sais faire ou ne pas faire? Tu connais la mission pour laquelle tu viens avec moi? C'est un assassina, comment je vais pouvoir t'utiliser? Si on veux réussir sans problème, il va falloir que tu me crache quelques mots et vaux mieux pour toi que je ne sois pas obliger de te les faire cracher. » Je la regardais avec sérieux. J'étais extrêmement doué pour faire parlé les gens et si elle en doutait, je n'aurais aucun scrupule à perdre quelques heures pour savoir ce que je voulais savoir.

    Sans attendre qu'elle me réponde je me dirigea vers un arbre contre lequel je pris appuis. Je la regardais de ma simple position, les bras croiser sur mon torse bomber. Si elle ne savait rien faire alors, j'avais déjà une idée de ce que je lui ferais faire lorsque nous seront sur place afin qu'elle soit utile lors de la mission. Car si elle ne possédait aucune capacité, elle possédait un physique plus que plaisant... Un parfait appât pour un vielle épéiste. Oh oui, elle serait parfaite en appât. « Approche... viens ici. » Déjà les idées traversait ma tête. J'ignorais tout de notre prochain ennemi mais déjà j'étais sur qu'on l'aurait avec facilité. J’espérais en tout cas qu'elle joue le jeu afin qu'on gagne du temps, il nous restait pas mal de marche pour arrivé à destination.



_________________

«...I••• When I go out, like death, I bring my share of horror... But also happiness.•••I...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kane Katashi
Genin de Konoha


Messages : 17
Date d'inscription : 10/10/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ○ Direction Kiri...   Lun 10 Oct - 21:13

Approchant, se déguisant en chat, féline, se déguisant en être morbide. Changeante, d'un pas à l'autre. Parfois froide, parfois chaude. Parfois piquante et parfois tellement douce. Elle était un tout si délicieux. Et elle parla " Je suis une page vierge où l'ont peux griffonner à loisir. Je ne suis rien du tout. Seulement un désir du Conseil." De ca voix, la belle jeune fille caresser l'air, portant ses mots jusqu’à l'oreille rusé du sensei. Elle l'observait. De se regard neutre bouillonnant de glace. Un néant d'admiration maillait à du dédain.

Elle l'observait et, rien n'y personne n'aurait pu deviner se qu'elle avait en tête. Quoi que ...

Elle fit un nouveau pas, approchant encore de son sensei, se retrouvant maintenant à un pas de lui, elle leva la main vers son corps, touchant du bout des doigts ce dernier et murmurant à l'autre : " Mais je peux être d'une toute autre utilité. Et vous le savez aussi bien que moi ". Son souffle était étrange, irrégulier. Mais, il était aussi irrégulier que naturel. La Profondeur de ses derniers s'éternisaient alors que ses inspiration semblait muette, comme si elle voulait arrêter de vivre, arrêter de respiré : Mourir. Dit maman, pourquoi ne pleure tu pas? la jeune femme s'inclina quelque peu, elle baissa la tête, caressant du bout de ses doigts sa poitrine ferme et de taille moyenne, puis, lentement, elle laissa glisser ses doigts sur son abdomen.

La fille releva la tête, opposant un regard provocateur à son Sensei. Elle pencha la tête sur le coté, laissant voir a sa gorge un ruban sombre. Si l'on descendait plus bas, on pouvait apercevoir un peu plus de poitrine, la jeune femme avait légèrement ouvert son décolleté. Les quelque bouton blanc qui maintenait sa poitrine dans une certain intimité venait d'être ouvert, elle était provocante, elle était bien plis belle que bien des femmes. Et même malgré sa jeunesse elle pouvait faire envie à n'importe quelle vieillard, ou même à n'importe quel homme. Kibin en es tu conscient ?
La robe de Kane descendant délicatement jusqu'au dessus de ses cuisses. Blanche comme la neige dont les bordures noirs faisaient ressortir la dorure des coutures. Des bottes très hautes, remontant jusqu'au dessus de ses genoux on voyait très peu de parcelle de peau, et même si l'on chercher à voir en dessous de sa robe, on ne pouvait discerné qu'un petit short moulant.

Même ses bras étaient recouvert de manchon, retombant sur ses doigts. Vêtement tenu par un ruban au dessus du coude. Cachant ses poignets.

Elle avait fait un bien long voyage pour avoir un tel corps. Mince, masqué, un corps ou l'amour n'était nullement répondu, où la haine pouvait, a l’inverse, se délivrait à tout loisir. Kibin ne savait rien de l'histoire que la jeune fille avait. Il ne savait rien de la douleur, de la souffrance qu'elle avait pu avoir, mais, elle n'avait aucun regret. Elle ne connaissait de toute façon même pas se terme. Elle était se qu'elle devait être, un monstre sans cœur, un monstre dont le loisir et la lassitude ne pouvait être ému que par un manque.

Cette injection ...


Cella la titiller, d'ici quelque heures, elle devrait prendre sa dose. Elle ferma les yeux, détachant son regard provocateur de la bouche de son interlocuteur. Elle savait utiliser se corps. Après tout... " Je ne suis, d'origine, pas une ninja de 'jour' " Fit elle sans détours. Enrobant la vérité d'une toile de mystère et d'originalité. D'une toile sombre d'épouvante. Pouvait elle simplement dire que son premier travail était celui d'une prostituer? Tout cela parce qu'une certaine personne l'avait abandonner il y a bien longtemps ? Non ... il avait était plusieurs à l'abandonner. A l'avoir laisser mourir. Alors, que croyez vous qu'une jeune fille sans rien puisse devenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobirama Senju
Juunin de Konoha


Messages : 84
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 28

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/1520  (0/1520)

MessageSujet: Re: ○ Direction Kiri...   Lun 10 Oct - 23:49

Direction Kiri
    Elle savait ce qu'elle valait, elle connaissait ses compétences et en jouait avec perfection et perfidie. Elle serait utile. Cependant j'ignorais ce qu'elle tentait de faire en ce dévoilant ainsi. Tentait-elle de me manipuler, de me séduire pour mieux me contrôler? C'était peine perdu gamine, bien d'autre avait essayer. Aujourd'hui je prenais ce que je voulais prendre parce que je voulais le prendre et non pas parce qu'il s'offrait à moi. Comprend par la gamine que le jour ou je te prendrais, c'est que je l'aurais décider et non pas le contraire. « Recouvre toi. » Je lui attrapa le bras avec force, sans la ménager, je supposais qu'elle avait de toute façon l'habitude d'être traiter sans douceur ou délicatesse. Sans un autre geste je la relâchais pour reprendre la route. « Ne trainons pas, nous avons encore de la route. »

    Les heures s"écoulaient lentement et nous, nous progression rapidement. Malgré son physique fragile, elle suivait le rythme et cela sans ce plaindre. Sur le trajet, j'avais posé quelques questions dites bateaux, comme, Quel age as-tu?, Quel est ton rang?, Es-tu natif de Konoha?... et quelques autres questions du même genre. Sans intérêt mais qui me permettait de la découvrir un peu. Si elle devait devenir mon élève sur le long terme, il valait mieux que je sache à qui j'avais à faire. Je n'avais jamais eu d'élève et j'ignorais comment on s'occupait d'un apprenti, surtout lorsque cette apprenti avait passé le stade de l'enfance et semblait avoir un certain vécu... Peut-être que cet élément me faciliterait les choses. L'avenir me le dirait et sans doute rapidement. Au moins je n'avais pas à lui voiler la face, face au difficulté que l'ont rencontre dans la vie, que l'ont soit un ninja ou pas. J'avais donc eu quelques réponses, des réponses bateau, simple, mais c'était souvent ce genre de réponses qui nous offraient le plus d'élément sur une personne.

    Plus nous avancions et plus le temps passait et plus elle semblait étrange, son comportements, sa manière de me répondre, sa manière de marcher. La fatigue? Non c'était autre chose et je l'avais vue à ses pupille dilaté. « Que ce passe t-il? » Dis-je alors en lui attrapant le bras, un sourire mal placer sur mes lèvres, car oui, je ne maitrisais pas encore totalement le placement des émotions en fonction des situations. Je m'étais dis qu'un sourire me radoucirait et me ferait montrer compréhensif, alors que mes gestes montraient le total opposé. « Tu es en manque de quoi? Quelle drogue? » Avec Danzô, nous avions appris diverse manière de torture, comme al torture par le manque, nous avions souvent utilisé divers drogue et j'avais appris à reconnaitre le manque quand je le voyais, hors, ses yeux ne trompaient pas. J'avais hériter d'une putain de junky, quoi de mieux comme première élève? Aujourd'hui, j'avais d'autres problèmes que celui de la désintoxiquée, mais à mon retour à Konoha, je le ferais faire. Je connaissais aussi de nombreuses méthodes pour forcer les gens à ce désintéresser d'une chose. Si elle avait été assez faible pour tomber la dedans, il me serait simple de l'en détourner. Le meilleur moyen pour qu'un junky ce détourne de sa drogue était de lui en fournir une autre, une bien meilleur... Pour cette mission, elle prendrait ce qui lui manque.

_________________

«...I••• When I go out, like death, I bring my share of horror... But also happiness.•••I...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kane Katashi
Genin de Konoha


Messages : 17
Date d'inscription : 10/10/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ○ Direction Kiri...   Mar 11 Oct - 10:06

" Communément appeller la veuve noir. " Une drogue forte, bien trop forte pour une enfant. Une drogue qui était si difficille a trouver qu'il était presque impossible qu'une gamine de 16 ans puisse se fournir seul. Il était certain qu'elle n'était pas entière responsable de son état. Non, Elle n'était qu'un dechet Un animal... Un créature perfide et dont les douleurs et les expériences faisait d'elle ne dépravé qui n'avait plus n'y conviction n'y envie. Elle n'avait même plus de libre arbitre. Elle suivait malgré ses jambes douloureuse, malgré ses genoux qui semblait vouloir explosé a chaque pas de plus. Elle suivait malgré les douleurs physique malgré les douleurs moral. Dit moi, pourquoi ne me regarde tu pas? Elle souffla, ferma un instant les paupières, Et recula enfin, s'arrachant de doigts du Sensei. " Ih ih ih ... " Un rire étrange s’échappa de sa gorge, elle recula encore et fixa enfin le jeune homme. " Savez vous se qu'elle fait ? Je suppose que oui. Il paraîtrait qu'elle rend amorphe les gens qui la prennent qu'il ne sont même plus capable de se tenir debout." Elle sembla soupirer, ne plus vraiment tenir sur ses jambes, Elle recula encore, sans s’effondrait malgré les vacillement de son corps. Elle observa son monde se ternir, devenir si noir et si sombre que la seul lumière existante était les lueurs des yeux du Sensei. Pourtant si insignifiante à son coeur aussi. Elle murmura: " Il paraîtrait que cette drogue et tellement bonne pour l'esprit qu'elle rend accroc des la premiers injection. " Un sourire étrange s'élargie sur le visage de la princesse, devenue différente. Elle caressa du bout des doigts le manchon qu'elle portait, tirant avec élégance sur celui ci pour le laissé glisser sur son avant bras, laissant voir le plis de son coude déjà tellement ravagé par les seringue.

Et elle s’effondra a genoux. Sans secours, sans aide, elle n'en avait pas besoin. Elle n'avait besoin de personne, et si ça n'avait pas été un ordre, elle n'aurait sans aucune doute pas voulut de cet homme étrange. Et son sourire ... Son sourire ... Elle dit encore : " Je n'aime pas vos sourires. Ils sont hypocrite et vain. Si vous n'avez pas envie de me sourire, ne le faite pas. " La belle se pencha vers s poche arrière, attrapant celle ci, la délassant pour en sortir une petite serviette replier. Ouvrant cette dernière sur ses genoux, elle y sortie une belle seringue d'un verre fin et translucide. Le sérum à l'intérieure luisait d'un noir profond, légèrement teinté de rouge lorsqu'on lui offrait le soleil. La jeune femme fit tourner la seringue entre ses doigts, elle redressa la tête, ses pupilles semblait dévorer tout le bleu azuré de son oeil. Comme si la jeune femme devenait bien plus sombre. Elle dit encore : " Si vous avez des questions, c'est le meilleurs moment pour les poser. " Elle pencha la tête sur le coté, murmurant encore : " C'est maintenant que je risque d'être la plus franche avec vous. " Elle ferma les yeux, dirigeai la fille aiguille vers les multiple marque qu'elle avait des dans le bras. Des marques accompagné de cicatrices le long de ses avants bras, de ses poignée, le long de son ras, presque jusqu’à son coude si l'on contemplait bien la belle. Mais pourtant ... Etait il visible quelque minutes avant ? non. Ces derniers apparaissait peu à peu, semblant remémorer le passé, semblant venu d'une autre vie. " Et je doute que vous puissiez avoir mon dossier une fois retourner à Konoha. " Une plaid sourire désintégra la sereinité apparente de la femme. Lui laissant un troue béat sur le visage qui s'étirait sur ses joues froide et creusait par le temps.

" Es ce que ... Je vous fait pitié ? " Demanda t elle, alors que son sourire s’effaça de son visage, que ses yeux luisait comme des chandelles sur le point de s'éteindre. Elle fixait l'homme, on regard qui en disait long sur la réponse que l'on devait prononcé. Et pourtant, elle même elle savait la vérité, alors ... Lui mentir ? Lui dire la vérité ? Et pourtant, elle semblait si faible à cet instant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobirama Senju
Juunin de Konoha


Messages : 84
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 28

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/1520  (0/1520)

MessageSujet: Re: ○ Direction Kiri...   Mar 11 Oct - 13:30

Direction Kiri
    Elle s'injectait le mal, l'intraveineuse, retenant le liquide noir, liquide mauvais, mortel. L’infâme produit qu'elle aimait tant, don elle ne pouvait ce passer, don elle ne voulait ce passer. C'était injustement qu'elle mal-traitait son corps. C'était sous mes yeux qu'elle ce détruisait. Pourtant, je ne fis rien pour l'en empêcher, mon regard ne montra aucun dégâts, aucun dégout face à cette acte pourtant ignoble. Je me fichais de ce qu'elle faisait subir à son corps. Si elle n'était pas confirmer à mes ordres à notre retour de mission, alors je pouvais bien la retrouver morte dans un caniveau que je ne m'en chagrinerais pas. Cependant, si elle restait sous mes ordres suite à cette mission, il lui faudrait oublier le venin qui habillait ses veines de noir, rendant son sang plus foncer alors qu'il ne peu l'être. « Non, tu ne m’intéresse pas au-delà des questions que j'ai déjà pu te posé. Si notre route commune vin à être prolongé, alors je prendrais le temps de te connaitre d’avantage. » Elle était un cas perdu. Elle était descendu bas, trop bas pour être remonter. Du moins c'est ce que devait pensé les dirigeant de Konoha. Ce qui expliquait la raison qui les avaient pousser à me la confier. J'avais vue des gens accro, mais elle les dépassait tous. Elle n'était pas tomber dans la drogue, elle s'y noyait, s’enfonçant à chaque dose encore plus. Son corps en était recouvert, totalement englouti, pourtant, je l'avais appris par moi même. Rien n'était perdu tant que le souffle de la vie faisait battre le cœur. Si elle respirait, elle pourrait en sortir...

    Mes yeux sans teinte, ne montrant aucune émotion était toujours fixer sr elle. De la pitié? Au non je ne ressentais pas la pitié. La pitié était sans aucun doute le sentiment que mon père avait fait disparaitre en premier. J'ignorais totalement ce sentiment qui était sans aucun doute le plus inutile de tous. La pitié rendait faible, encore plus que l'amour. « Non, je me fou de ce que tu fais subir à ton corps, si tu en meurt, je n'en serais pas le moins du monde atteint. » La froideur de mes mots correspondait du manière presque malsaine au mot eux même. « Mais si à notre retour de Konoha tu reste sous mes ordres, alors tu devra oublié ce poison, sinon, ce ne sera pas lui qui te tuera. » Mon regard était assez explicite pour lui faire comprendre que sa mort se nommerait Kibin' et qu'elle serait encore plus dangereuse que ce qui lui empoisonnait lentement le corps. Mon passif qui m'avait fait côtoyer des junky, m'avait fait rencontrer aussi des gens qui essayait d'en sortir. Hors je savais quel était le meilleur moyen pour un drogué de sortir de sa dépendance. Il suffisait de la remplacer, de lui trouver une drogue. Hors, si Kane avait été assez faible pour plonger avec tant de vigueur dans l'enfer qu'était ce monde, alors il me serait facile d'utiliser mon emprise et ma force mental pour l'y en sortir. « Maintenant dépêche toi de finir, je te laisse cinq minutes et nous repartons. » C'est ainsi que notre dialogue cessa sur ce passage de la mission. Je n'avais rien à ajouter et elle n'avait rien à répondre.

    Ce fut que peu de temps après que nous atteignîmes l'endroit que nous devions atteindre. Un petit port de plaisance qui abritait une taverne, un port et quelques maisonnettes. La taverne semblait aussi faire office d'auberge. Notre contacte nous attendait sans doute à l’intérieure. D'un geste rapide j’ôtai le bandeau qui m'affiliait à Konoha. « Retire le tien, ici, nous ne seront que des voyageurs, je serais ton maitre et toi ma catin, montre plus de peau aussi. » Une fois fait, nous entrâmes dans le lieu.

    Glauque. C'était le premier mot qui me vint à l'esprit en voyant l’intérieure de l'endroit. Il était remplie de pute, soulard et bandit. Beaucoup de ninja qui avait échouer dans leurs vocation, qui n'était au fond que des hommes sans avenir qui buvait pour tenter d'oublier l’échec qu'était leurs vie. Une manière plus simple que le suicide pour faire oublié la honte qu'il portait sur eux. Des déserteur de petite catégorie, des mercenaires et quelques pécheurs. L'odeur empreignait mes narines, une odeur dégueulasse, nauséabonde, écœurante, un mélange de sang,de sueur, de bière et de foutre. « Reste bien derrière moi. » Je m’enfonça alors dans le bruit, la foule et relents d'alcool. Je détestais ce genre d'endroit, mais j'en avais fréquenter plusieurs, des centaine de fois et si part le passé je n'y était pas à l'aise, c'était tout le contraire aujourd'hui. Je pouvais mis mouvoir et m'adapter à l'environnement sans problème. J'étais entrainer pour m'adapter au situation et même celle ou les conditions étaient les plus difficile. En soit, se fondre dans la masse d'une bande de soulard, ce n'était pas ce qui y avait de plus dur. Nous continuâmes à progresser quand soudain j'entendis dans mon dos la voie fragile de Kane. Un petit crie crisper du à la surprise... Je m'étais retourner dans l'instant, mon ninjatô en main, diriger avec force vers le géant qui venait d'agripper la jolie Kane. De mon autre main, je venais de tirer l'un de mes nombreux Kunai. Alors que le coup partait, l’homme réagit. Il semblait rapide et assez intelligent pour placer Kane dans la trajectoire de mon katana long. Mais parfois il n'y a qu'un pas entre l’intelligence et la bêtise, en faisant cela, il venait de me laisser un libre accès à un attaque frontal. Ma seconde main, libre de tout mouvement et muni d'un kunai. Un geste précis, parfait, puissant. Le bruit qui suivit était en accords parfait avec l'endroit. Glauque. C'était comme un sac remplie d'insecte qui venait d'être aplati. Mon kunai avait perforer sa boite crânienne pour venir s'enfoncer profondément dans son crane. Le second bruit fut celui d'un corps lourd s’écroulant sur le sol. Tous nous observaient. M'observaient. Je venais de tuer au milieu de l'endroit et je ne montrais rien, si ce n'est un détachement mal placer face à la mort. Je jeta un bref coup d’œil à Kane, m’assurant sans insistance qu'elle allait bien. « Ne te laisse plus toucher à l'avenir. » Puis je repris ma route vers une table libre et à peu prêt propres.

    Une fois assis je leva un main, une femme vint rapidement nous servir alors que deux hommes s'occupaient de ramasser le mort que j'avais laisser plus loin. « Deux vert d'eau. » Dans ce genre d'endroit et après une telle situation, j'avais estimer que la politesse n'était pas une chose essentiel. Elle parti aussi rapidement qu'elle était venue. « Notre contact ne doit pas encore être présent, pour passé le temps, tu n'a cas me posé des questions. » J'observais la gamine. Attentif et pourtant observatrice. Elle semblait vouloir me demander quelques choses....

_________________

«...I••• When I go out, like death, I bring my share of horror... But also happiness.•••I...»


Dernière édition par Kibin' Senju le Mer 12 Oct - 2:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kane Katashi
Genin de Konoha


Messages : 17
Date d'inscription : 10/10/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ○ Direction Kiri...   Mar 11 Oct - 14:29

Kibin était un homme élégant et au physique avantageux. Il n'y avait pas eut besoin de Kane pour que le jeune homme soit déjà le désir de bien des donzelles présentent et la jalousie de bien des hommes qui voyaient leurs femmes se détourner pour un autre homme. Kibin avait il souvent était se genre d'objet ? Un homme qui n'en était plus un au regard des autres ? Qu'une belle poupée que l'on se doit de séduire et de rapporter dans son lit? Kane observait le dos du jeune homme. Malgré sa jeunesse et ça beauté se n'était évidement pas elle que l'on observait mais bien cet homme. Quoi que ? Quelque chose l'attrapa par l'abdomen, lui arrachant son souffle elle décolla du sol, sans bouger, tenu par la nique et par le vendre contre un corps si grand et si grand. Elle se surprit a se dire qu'elle aurait dut appeler son Sensei, mais lorsque, quelque fraction de seconde plus tard, Kibin avait déjà les yeux posait sur eux - sur lui - elle ne fut pas trop déçu.
Bien que la suite se passa un peu trop rapidement pour que son cerveau puisse en ressentir les vapeur. Une arme glissa non loin de sa gorge tendis qu'on la lâcha par derrière. Elle retomba sur ses pieds, d'un bond léger, alors qu'un bruit lourd lui indiqua la mort presque instantané de du géant.

Elle ne tourna pas le regard vers le mort, désintéresser de la carcasse don le crane avait été explosé d'un savant coup de Kunai sur la tempe. Elle avait frémit, non pas de peur, n'y d'excitation. Elle avait juste sentit un long frémissement le long de son dos. Une émotion indescriptible. Dit moi, pourquoi semble tu si heureux ? Son regard c'était immédiatement porter sur son maitre donc le regard neutre n'était ornait d'aucune honte, mais d'aucune joie. Son regard ne portait pas non plus la moindre trace de regret. Aussi neutre qu'un glaçon puisse l'être. Il l'avait protéger, presque d’instinct, et pourtant, il n'en était n'y fuir n'y heureux.
Un léger sourire s'afficha sur les lèvres fine de la belle. Un sourire si fin qu'il en était presque inexistant.

Elle suivit le Juunin, s’asseyant avec lui a une table ronde sans ramasser les restes. Sans faire attention à se qu'il y avait derrière eux. S’asseyant, elle posa son regard sur la table de bois gratté, fragile et brut. Posant le but de ses ongles sur se derniers, elle semblait avoir bien plus de prestance qu'a peine quelque heures avant. Son dos droit était figé comme une fillette de bonne famille. Ses cheveux blond, maintenue par quelque pince blanche était propre et et les cicatrice auparavant visible avait disparut depuis un moment déjà. Elle soupira et porta enfin son regard vers son sensei. " Je crois que Go nous a vu mais n'ose pas venir. " Fit elle enfin, penchant la tête sur le coté. " Dois je faire quelque chose ? " Sempai hocha la tête. Et Kane se leva s'inclina devant son maitre, comme un belle et gentille servante. Elle s'éloigna.
La vie de la taverne était revenu a son état normal. un mort dans la journée n'allait tout de même pas ébréché la bonne humeur général non? Et lorsque la jeune femme se leva, elle qui n'était nullement un homme, il n'y eut aucun remous à par quelque main baladeuse que, sous ordre, la jeune femme évita sans trop de soucie, gémissant d'une fausse peur face a certaine main, lais faisait rire et glousser alors que la belle se diriger de l’autre coté de la taverne.

Kane s'inclina enfin, la tête relevé. " Mon Maitre vous Attend." Face a elle, un homme qui devait bien être deux fois plus large qu'elle. Dont l'oeil unique était porté sur la petit créature qu'était la jeune femme. Son corps musclé au multiple cicatrice semblait être fatiguait d'un combat passé, ou peut être d'une journée trop pleine d'alcool. Dans tout les cas, il dégageait une odeur ignoble et Kane ne préférait pas trop s'approcher. " Ah ? Es qu'es ce qu'il me veux ?! " Fit il dans un rire rauque. " Non pas vous. Mon Maitre aime les femmes. " Un frémissement de surprise fit tressaillir la petit personne que l'homme portait sur ses genoux. Une belle personne dont les cheveux long et soyeux était attaché en queue de cheval d'une couleur ocre. Elle sembla surprise, puis son regard changea. " Oh et il paye bien ? " Kane se redressa, offusqué l'homme tenta de bouger mais le Kunai sous sa gorge le fit se taire. Kane, le bras tendu, arme en main, reposa les yeux sur la jeune femme. " Je suis sur qu'il payera bien plus que cet homme ci. " Mais alors que la belle Kane jouet son rôle d’entremetteuse, le grand gaillard s'offusqua et déclara, outré : " Tu crois vraiment qu'il va me voler ma prostituer ?! " ce a quoi Kane répondit : " Croyait vous vraiment qu'il craindra de vous faire la même chose qu'a cet homme qui était étendu là il y a quelque minutes ? " L'homme soupira puis se détendit. Lâchant enfin son butin à plus fort que lui. La ligne attrapa donc le poignet de la prostituer et l'amena à son Maitre, passant à travers les corps solidement attaché à leurs chaise par l'alcool, elle passa à travers les nuer de cigarette et les envies de drogue.

Une mission était une mission, et elle avait bien assez de drogue sur elle pour tenir une semaine. Elle amena donc la perle au cheveux ocre vers son maitre. ses yeux vert foret brillait d'un feu passionner et la belle fit assise à la chaise qu'avec précédemment occupé Kane. Elle s'inclina, puis, comme un mirage reprit la forme et la prestance qu'elle avait avant de partir. Se détachant de son rôle de servante pour être une shinobie qui douter de tout et de n'importe quoi.

Mais... Comment Kane avait elle fait pour la voir ? Voir les émotions feinte, voir les émotions dissimulé était un atout qu'elle avait sur entretenir pour survivre. Pour vivre et pour plaire a une certaine personne. Et maintenant qu'elle était au début de son trip, ses yeux et son corps revenue à son parfait contrôle était de nouveau un terrain de jeu. Elle pouvait voir a travers le mensonge aussi facilement qu'elle voyait a travers une vitre. Et cette femme était la seul qui n'était pas de se milieux. Mise à par Kibin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobirama Senju
Juunin de Konoha


Messages : 84
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 28

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/1520  (0/1520)

MessageSujet: Re: ○ Direction Kiri...   Mar 11 Oct - 23:54

Direction Kiri
    Elle quitta la table sans avoir toucher au verre qu'on venait de lui apporter. Elle quitta la table après que je lui eu donner mon accords. Elle quitta la table sans regarder personne, si ce n'est ce coin au fond de la taverne ou un homme immense se trouvait. Un soulard. Non impossible qu'il soit notre contacte, mais alors pourquoi allait-elle dans cette direction? Je l'observais se mouvoir au travers les tables, au travers les mains baladeuse qui tentait parfois de profiter de la chaire ferme et des formes tentante de ma compagne de mission. Je faisais attention que cela ne dérape pas au-delà de tentative vaine. Elle marchait avec assurance, sans crainte, elle était en effet habituer à ce genre d'endroit.

    Elle était arrivé à destination. De la ou je me trouvais, j'ignorais ce qu'ils ce racontaient, mais les conversation semblait tourner mal. Je m’apprêtais à me lever quand l'homme ce détendit et lâcha la prise qu'il avait sur la petite femme qu'il tenait. C'était elle notre contacte? Une femme? Go, c'était étrange pour un nom de femme, je m'étais attendu à tout sauf à ça. Mais bon, le Mizukage étant une femme, je ne devais m'étonner qu'elle favorise les femmes pour les missions importante. A la RACINE, il n'y avait peu, voir pas de femme. Danzô ne leurs faisait pas confiance. Les Senju, de part leurs temps avait trop mi en avant les femmes, ce qui les avait rendu faible. Personnellement, je trouvais que ça se tenait et mon plus belle exemple était mon géniteur et l'homme qui avait été mon père sur le court terme. Leurs grande faiblesse avait été ma mère et si les deux étaient mort aujourd'hui, c'était à cause de l'amour qu'ils lui avaient porter. Une bien belle connerie.

    Finalement, les deux femmes revinrent vers moi, se mouvant gracieusement au travers toutes ses mains et l'homme n'était déjà plus seul, il c’était trouver une nouvelle cible. Pauvre femme. Une fois assise, je fis signe à la serveuse d'apporter un nouveau verre d'eau à notre nouvelle invité. Pas un mot ne fut prononcer avant qu'elle ne soit servit. Je fus le premier à boire, Go ne tarda pas à me suivre. « Bien, je suppose que tu es Go. Parlons de ce qui est important. Parlons de notre cible. » Elle leva ses yeux vers moi. Une jolie fille encore. Assez belle pour jouer la prostituer. « Il est mon ancien maitre, ancien épéiste de talent, bien que plutôt vieux, il reste un redoutable ninja... » Elle me détailla ce qui était à détailler. Sur ses capacités et autres détails qui avaient leurs importance. Je lui expliqua alors mon idée, celle de mètre en scène Kane dans le rôle de l'agneau. Si cette Go avait été son élève, c'était sans doute plus parce qu'elle avait un physique, que des capacités... Un vieux pervers en soit. Elle me confirma que l'idée était bonne, mais ajouta qu'il nous faudrait intervenir rapidement. Ce qui n'était pas un problème.

    Âpres la mise en place du plan, qui quittâmes l'endroit, il nous fallait prendre le bateau, et le voyage prendrait la nuit. J'allais profiter de cette nuit pour tirer des informations sur Kiri, j'étais sur de pouvoir faire parlé la belle Go. Une fois dans le bateau, le petit groupe que nous étions restait calme. Discutant de tout et de rien. Le bateau était plutôt grand, transportant une dizaine de passagers. Nous avions tous une chambre séparer.

    HS: J'ai du réécrire mon poste précèdent après l'avoir accidentellement perdu, donc il ne doit pas y avoir grande différence, mais je t'invite à le relire, j'en suis plutôt fier o/


_________________

«...I••• When I go out, like death, I bring my share of horror... But also happiness.•••I...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kane Katashi
Genin de Konoha


Messages : 17
Date d'inscription : 10/10/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ○ Direction Kiri...   Mer 12 Oct - 13:49


Une délicate caresse fit frémir la jeune fille au corps torturé par le temps. Une délicate tension, un baisé posé sur le coin de la lèvre. laissant une légère marque de rouge à lèvre. " Veux tu que je t'aide ? As te défaire de tes douleurs? " Kane Katashi fremit. Non pas de peur n'y d'envie. Mais plutôt de surprise.

Qu'avait il bien pu se passé pour que Kane se retrouve dans cette position ? Allongé dans un lit trônant au milieux d'une pièce si petite qu'elle ressemblait plus a un placard ? Les muscles tellement douloureux qu'elle n'était même pas sur de pouvoir se défendre face à cette femme, ou même pouvoir répondre correctement à ses attente ... la femme avait les deux main posé de chaque coté de la tête de l'enfant qui, bouche-bée n'avait pas réagit depuis quelque instant. Une réel expretion de surprise marquant son visage autrefois glacé par la douleur de ses membres. " Laisse toi faire... " Souffla t elle encore.


Comment donc en était elle arrivait là ? Kane rassembla ses pensée. Ah oui! elle était venu pour lui posé des question sur son sensei alors que la jeune femme ne pensait qu’a ses muscles douloureux et a sa prochaine dose de drogue. celle qui lui donnerait l'envie de continuer. Elle ne pensait qu'a cela, sa prochaine dose de shoot qui la libérerait sans doute de ses souffrances qui, pour le moment l’empêchait presque de bouger les jambes temps ses muscles était crispé. Kibin sensei n'avait pas réellement fait attention à elle. Il l'avait lancé à un rythme trop soutenue pour une simple genin, et bien qu'elle est suivit sans bronché, il n'était pourtant pas aisé pour elle de le suivre. Elle savait que lui n'était pas au maximum mais ... Mais elle , elle soufrait. Se n'était pas parce qu'elle était plus vieille que la grande majorité des genin qu'elle en était donc plus résistante. Bien au contraire, l’hôpital de Konoha avait été un second foyer très froid pour elle. Car le 1er n'en était pas réellement un.
Elle pensait a sa mère, qui ne l'était plus vraiment depuis quelque année, preferant l'appeller par un nom qui n'était pas sien.
Kana. C'était le nom que sa mère lui avait donner il y a quelque année. C'était le nom qu'elle lui donnait depuis la mort du père de Kane. Un homme brave, un shinobi qui était mort en combat alors que ça femme, simple civils, souffrait deja de bien des problèmes psychologique. Avait il preferait fuir dans la mort les problèmes que lui offrait la vie ?
Kane ne savait pas vraiment.

Mais son père s'appeller Kana. c'était lui kana, c'était lui l'homme parfait que sa mère attendait. l'homme a la longue chevelure d'un blond soleil qui lui offrait toujours de parfait sourire.
La drogue fut sa seul ami lorsque le vent de la désolation souffla sur son être. Lorsqu'elle se rendit compte que plus jamais elle ne serait Kane. Et que sa mère ne l'aimait pas parce qu'elle était sa fille, mais qu'elle l'aimait parce qu'elle voyait en elle l'image de son défunt père.

Et, vous savez se qu'une jeune fille doit faire ? pour que sa mère, si pathétique, puisse encore être heureuse ?

Un enfant ne cherche que cela, rendre heureux son derniers parant. Elle ne cherchait que cela Kane avant de devenir ninja.
Pauvre enfant.

Kane soupira. Ferma les yeux. Et Go posa ses lèvres sur la bouche pulpeuse et offerte de Kane.


Kane avait horreur de ça... mais que faire d'autre lorsque nos muscles sont bien trop douloureux pour pouvoir résister ? Doit on simplement ... Comment appelle t il ça ... "Profiter"?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobirama Senju
Juunin de Konoha


Messages : 84
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 28

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/1520  (0/1520)

MessageSujet: Re: ○ Direction Kiri...   Mer 12 Oct - 16:53

Direction Kiri
    Nous étions tous la, sur le pont du bateau. Discutant de notre futur cible. Go connaissait parfaitement le personnage, nous racontant ce qu'elle savait de ses forces et faiblesse. Elle n'évoquait pourtant rien de plus que les missions et entrainements qu'ils avaient effectuer ensemble. Malgré le peu d'information privé qu'elle s’efforçait à ignorer, j'avais noter une teinte de haine et d'amertume envers son ancien sensei. Il était souvent difficile de dissimuler la rage que l'ont éprouvait pour une personne. Et cela malgré tout nos effort, j'étais parfaitement placer pour en parlé, moi qui avait tant haïs par le passé. Tout ce qu'elle avait évoquer était toute fois intéressant. Je notais tout ce qu'elle pouvait nous apprendre, car le combat ne serait sans doute pas facile. Âpres une bonne heure de discutions et alors que le soleil commençait à s’enfoncer dans la mer, nous décidâmes qu'il était temps pour nous de prendre congé. Kane partie la première, suivit rapidement de Go. Quand à moi? J'avais décider de rester un peu. J’appréciais sentir le bateau tanguer sous moi. Cette sensation de vide, de mouvement incontrôlé.

    Je m’allongea sur le pont, observant le ciel maintenant éclairer part les étoiles. J'étais comme pensif. Kane, pauvre enfant qui n'avait jamais eu personne. Elle me faisait pensé à moi, du moins, moi je n'avais jamais été seul. L'aurais-je préférer? Non, une autre vie aurait fait de moi un homme complétement différent, j'étais pleinement satisfait de ma vie, ou du moins, la manière don je l'avais vécu. Au final, qu'importe les difficultés des choses qu'on vie, elles faisaient de nous ce que nous étions, le principal était de les vivres de la bonne manière, les prendre comme une bénédiction, ou du moins, comme quelques choses de bénéfique à notre avenir. Si elle réussissait à tirer le meilleur de ce qu'elle avait vécu, alors elle deviendrait une femme de valeur et peut-être même une grande Kunoichi. Je me promis une chose, si à notre retour elle restait sous mon commandement, je ferais tout pour qu'elle devienne une femme et une ninja d'exception. Ce serait mon devoir, mon but. Je resta un moment la, immobile, bercer par les vagues et grisé par l’écume salé, observant la profondeur de l'espace, l’immensité. Jamais il n'avait été exploiter. Jamais il n'avait été explorer. L'espace, synonyme de liberté, grandeur infinie, beauté inexploité.

    L'heure était de passé au chose sérieuse. J'allais mettre en route ma seconde mission, celle de la prise d'information sur Kiri. J'allais faire parlé Go, de manière simple et discrète. Le meilleur moyen de faire parlé une femme, c'était de la mettre sur l'oreiller et de la comblé, ensuite, elle se libérait, il me restait donc as la mettre dans mon lit, puis la comblé, chose qui serait facile. C'est ainsi que je pris la direction des couches. Pourtant, je ne pris pas la direction de la chambre de Go directement. J'allais allez voir Kane, non pas que je me préoccupais du faites qu'elle dorme ou pas, mais il n'était pas rare que les drogués face des crises lorsque le sommeil venait prendre le contrôle de leurs corps. Si nous devions faire un bout de chemin ensemble, il me faudrait faire attention, une question de sécurité pour nous deux.

    Je m'étais attendu à tout sauf à ce que j'avais surpris. Kane sur le dos, dans une totale léthargie, paralysé par une crise de tétanie. Go était pencher au dessus d'elle, les lèvres coller à celle de mon élève... La suite fut rapide, elle ne comprit pas immédiatement avoir quitter le sol. Sans me voir venir, elle se retrouva plaquer contre l'un des murs de la pièce, mes yeux habituellement bleu devenue noir décembre étaient fixé aux siens. Une colère sans limite semblait être tracer sur mon visage. « Qu'est-ce que tu fais ici? Répond ou je te tue. » Mon ton ne laissait place à aucune négociation, pourtant je compris de part son regard que mon avant bras appuyer sur sa gorge l’empêchait de respirer et donc de me répondre. Je relâchais alors un peu ma prise, lui laissant assez d'air pour une réponse. « Je.. Je vou... Voulais obtenir, de... des informations sur vous... » Mon regard noir la coulait toujours contre ce mur qui semblait en cette instant d'une fragilité sans pareil. « Et tu ne pouvais pas venir me posé ses questions? » Son regard était suplicateur. Finalement cette situation allait peut-être conduire à quelques chose d’intéressant. « Ne me... me tuer pas... Je vous en supplie... Je... Je ferais ce que vous voulez... » La, c'était intéressant. Je reculais d'un pas, ne lui laissant que peu d'espace pour ce remettre de ses émotion, portant un regard sur Kane. « Va m'atteindre ma chambre. Kane, fait ce que tu doit faire pour te sentir mieux. » Les effet du manque se faisait déjà sentir, elle était encore plus atteinte que ce que je pensais. Go ne se fit pas attendre et quitta la pièce, bien que j’ajoutai avant son départ. « Si tu tente quoi que ce soit, je te tranche la gorge et je met ta mort sur le compte d'un acte de ton maitre. » Les choses étaient clair et elle savait ce qu'elle risquait. Je jeta un dernier regard à Kane, m'assurant qu'elle avait bien compris ce que je le lui avait demander. Lorsque je quittais la pièce, elle tenta vaillamment de ce redresser. « Je viendrais voir comment tu va durant la nuit. » Derrière moi, la porte ce clôtura, comme un acte qui prend fin.

    Lorsque j'arrivais dans ma couche, Go s'y trouvait comme je le lui avais demander. La jolie rousse avait perdu toute teinte, une grosse parti de sa fierté avait disparue, mais après cette nuit, elle aurait complétement oublié ce qu'était la fierté. J'allais pouvoir lui faire dire ce que je voulais et cela sans avoir à coucher avec elle. Pourtant, je n'allais pas me privé de jouir des plaisirs de son corps. Elle avait tenter d'abuser de Kane, j'allais inverser les rôles et abuser de son corps. Comme elle avait tenter d'apprendre des choses sur moi, elle devrait tenter de résister à mes assauts. La nuit allait être longue, très longue. « Lève toi et retire t'es vêtements. » Elle sembla dans un premier temps étonné par ma demande, puis résigné. Elle se leva, puis ce découvrit sous mes yeux. « Parle moi de toi, de t'es activités à Kiri, de ton rôle au village. » Elle s’exécuta, essayant maladroitement de cacher ses intimités. Tout en l'écoutant, je me servis un verre d'eau. Tout en le vidant je l'observais de haut en bas. En apprendre plus sur elle, sur ce qu'elle faisait, m'en faisait apprendre plus sur Kiri, leurs manières d'utilisé leurs shinobis. « Comment en es-tu arrivé la? Par quoi es-tu passé? » Ses réponses m'apprirent le mode d'évolution du village de la brume. « Quelles sont les nouveautés depuis la fin de la guerre? » Elle m'informa des gros changements apporté au village. Je n'eus pas besoin de la forcer à parlé, mettez à nue une femme et posé lui les questions que vous voulez en lui faisant comprendre que si elle ne répond pas, il risque de lui arrivé des bricole et la, elle vous dira tout ce que vous voulez savoir. Les vêtements, chez une femme, c'est comme un léger bouclier qui protège des attaques externe, retirer lui et alors elle se retrouve aussi fragile qu'une fleure.

    L’interrogatoire était fini, il me fallait passé à la punition. « Retourne toi et prépare toi. » Elle le fit et alors que mes mains couvrirent ses seins, je la sentis tressaillir... « Je serais doux... » Le mensonge de ma voie la fit trembler...

    La nuit fut longue et agréable, en tout cas de mon coté, je l'avais prise à plusieurs reprise et de plusieurs manière, la totalité de son corps avait été exploré et plus rien ne m'était à découvrir. Je l'avais renvoyer dans sa chambre tout en la privant de ses vêtements, sans lui laissèrent l'occasion de se laver afin d'en terminer avec cette punition. J'avais pris mon temps de mon coter pour me laver et pour ranger. Puis j'étais allez retrouver Kane. La lumière était allumé, je l'avais aperçu dans l'obscurité de ce couloir qui laissait filtré un aillons sous la porte. Ce fut doucement que je pénétra dans sa chambre. Elle était allongé sur son lit, les yeux ouvert. « Tu devrais dormir, la journée va être longue demain. » Mon regard était beaucoup plus doux que quelques heures plus tôt et elle, elle semblait bien plus détendu. « Sa te dérange si je dors ici? » Je savais que même si sa avait été le cas, elle ne me l'aurait pas dis, c'est ainsi que je m'installa tout prêt d'elle. L'heure était au repos, demain un combat nous attendait.

_________________

«...I••• When I go out, like death, I bring my share of horror... But also happiness.•••I...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kane Katashi
Genin de Konoha


Messages : 17
Date d'inscription : 10/10/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: ○ Direction Kiri...   Jeu 13 Oct - 10:12

Kane Katashi a écrit:

La drogue était un signal. Et seul son chef pouvait lui ordonner de la prendre. Sinon, elle ne le ferrait pas. Même si elle le désirer de toute son âme, même si elle suffoquer a l'idée de passer quelque minutes de plus sans. Le silence pu d'autant plus approfondir son lien pathétique avec la substance sombre.
La jeune femme se redressa, en sueurs, elle semblait si faible qu'elle ne pouvait même pas tenir sur ses jambes Si faible qu'elle ne semblait même pas capable de tenir un Kunai. Mais, même si elle était en manque, se n'était pas ça qui la rendait faible : c'était elle même. Elle se transformé, se retenait, bloqué de toute son âme se corps qui pourrait partir sans même quel y pense pour dévorer, jusqu’à l'os, toute créature vivante et humaine qui oserait se dresser sur son chemin.
Elle n'était pas une fillette a craindre, elle n'était pas non plus une fillette à prendre à la légère pourtant. Car son corps, bien que frêle, se mouvait dans une grasse déchirante, à s'en rompre les muscles si il le fallait. Elle ne faisait pas bien attention a son corps, instrument de son village, il n'avait aucune importance à ses yeux, et , comme son âme restait silencieuse, son esprit n’exécutait que les ordres, sans réel réflexion.

La jeune femme se redressa. Sa tête roulait sur le sol, sanguinolent Alors que son sensei partait. 'Sensei' avait elle pensé ? Un sourire carnassier défigura son visage. Lui arracher la peau, lui arracher les dents. Lui crever les yeux, et lui arraché la gorge. Si fort, que son sang giclerait dans tout les coins de la pièce. Il ne fallait pas qu'il s’inquiète. Elle allait bien. Il ne fallait pas qu'il s’inquiète Il allait bien

Elle soupira, arracha d'un geste le manchon qu'elle portait a son bras droit. Elle contempla les marque de seringue. Son bras n'était plus une endroit ou piqué mais ... D'un autre geste, elle arracha son deuxième manchon. Celui ci non plus ne l'était plus. Ses mains n'était pas asse fourni en sang pour qu'elle puisse injecté la drogue sans trop de difficulté. Et avec ses tremblement il valait mieux éviter les endroits dangereux. Elle soupira, retira doucement ses grande beauté, puis ses chaussettes et caressant les marque déjà présente. Elle pencha la tête sur le coté puis prit la seringue stérile posé à coté d'elle. Au moins, l’hôpital lui fournissait des seringue stérile pour qu'elle puisse s'injecter des choses en toute sécurité. Pour garder un Ninja? Ou pour garder en vie bien des gens ?

Elle souffla, perçant un troue parmi d'autre. Brisant une nouvelle fois ses défenses et ses barrières. brisant se qui lui restait de construit.



Une larme perla sur sa joue. Elle ne comprit pas la provenance de celle ci, mais sans doute était elle aussi profonde et insignifiante que ses doigts qui appuyer, petit a petit, sur le piston qui actionnerait son malheur. En prendre, c'était la seul chose qu'elle pouvait faire. Sinon ... Sinon sa mère ne serait pas heureuse ? Sinon ... Son père, elle ne le verrait pas a travers elle.
Kane soupira, gémissant en retirant l'aiguille puis s’allongea sur le dos. D'autre perle coulèrent sur ses joues froide. Mais elle n'y prêta aucune attention. laissant ses derniers s'éterniser sur son corps avant de tombé sur sa gorge et mourir sur sa couche. elle observait son plafond, regardait l'éternelle battement plus ou moins fort de la lampe unique qui ornait son plafond. Les frémissement de meurtre qui la secouait s'était tue. L’éternité s'étendait maintenant. Un battement de cils semblait éternelle. Une vie gâché pour le plaisir d'un autre semblait si futile.

Elle ne sut combien de temps s'était échappé lorsque quelque chose ouvrit la porte. Un geste fluide la fit saisir un Kunai, en toute discrétion. Et lorsqu'elle vit le regard doux de son Maitre, la jeune fille se détendit et se redressa. La demoiselle le fixait avec une intensité piquante, presque tranchante. Aucun désir dans le regard de la demoiselle. Une froideur apparente naturelle qui était pourtant le résulta de la drogue. Elle avait reprit le parait contrôle de ses émotions et de ses désirs elle l'observa. Il parla. Puis demanda. Le son de sa voix résonna dans sa tête, la jeune femme comprit les mots lointain et ne répondit pas. L'homme passa a dessus d'elle et s’installa de l'autre coté du lit. Coté mur, posant son dos contre se derniers. Kane tourna la tête vers lui. sa longue chevelure blonde disperser tout autours de son visage. Ces yeux d'un bleu profond s’agrippèrent au regard doux et d'un même bleu de son maitre. " Maitre, je ne lui aurais rien dit vous savez ? " dit elle dans un souffle. Un murmure doux, presque suppliant.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ○ Direction Kiri...   Aujourd'hui à 2:23

Revenir en haut Aller en bas
 
○ Direction Kiri...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Piri piri piri [comme Kiri]
» Quel leadership , quelles pratiques de direction pour Haiti?
» Que signifie direction de la circulation de la PNH ?
» Cimetière de Kiri
» Darok, Jounin spécial de Kiri - Accepté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto No Seitan' :: Archives :: Archives :: Archives Rôle Play-
Sauter vers: