Partagez | 
 

 ○ Kibin' Senju à l'hopital.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tobirama Senju
Juunin de Konoha


Messages : 84
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 28

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/1520  (0/1520)

MessageSujet: ○ Kibin' Senju à l'hopital.   Dim 9 Oct - 20:20

Kibin' Senju à l'hopital.

    Rp précèdent ==> Une défaite au gout amer

    «| Mes yeux s'ouvrirent, j'avais toujours, j'étais transporter par deux hommes. Deux ninja de Konoha. Ce fut en tremblant que je demanda ou on allait. « A l'hôpital... » J'étais sauvé... Je perdis de nouveau connaissance.
    La seconde fois ou de nouveau je ré-ouvris mes yeux, la douleur était encore présente mais comme étouffer, compresser. Je me sentais dans un état second, comme drogué. Je déteste les hôpitaux... Mon bras était bander, je ne pouvais le bouger et toutes contractures me faisaient souffrir, la douleur eu rapidement raison de mon envie de me mouvoir et je resta immobile. J'avais dormis combien de temps? J'avais perdu beaucoup de sang? Je ne me rappelais de rien hormis du dernier contact avec cette homme. L'homme au masque blanc et son compagnon du nom de... Ce long manteau noir , ce masque blanc et ses yeux. Je me rappelais maintenant. Madara Uchiha, le fondateur du notre Konoha.L'homme qui avait déclencher la dernière guerre shinobi. Il fallait que je prévienne le Hokage. J'avais obtenu nombres d'informations qui pourrait sans doute nous aider à l'avenir. Il nous fallait agir contre lui, que préparait-il? Serais-je capable de me lever? Oui, je me sentais assez bien pour le faire. Pourtant je ne fis rien. L'urgence pourrait attendre encore une heure, j'avais sommeil...

    «| De nouveau je me réveillais, j'étais déjà beaucoup moins engourdi. Plus sur de moi. Je me redressa avec facilité dans mon lit. Je n'étais vêtu que de l'accoutrement donner au blesser. J'étais nue dessous. Je me leva et me changea rapidement avec mes vêtements plier sur une chaise. J'avais constater avec plaisir que ceux-ci avaient laver. Il fallait que je parte, j'étais rester bien trop longtemps ici et cela même si j'ignorais le temps total de ma présence en ce lieux. Un jour? deux peut-être? Une semaine? Qu'importe,une simple heure était déjà trop. Malgré mon gras blesser, me changer fut simple. Je fis rapidement le tour de la pièce. Elle n'avait aucune extravagance, les murs peints de blanc, deux fenêtre presque cote a cote sur un seul et unique mur. Deux portes orange-marron, je n'aurais su le dire ornait l'endroit. L'une menait a la salle de bain la seconde menait surement dans l'un des nombreux couloir de l'hôpital. Je pénétra tout d'abord dans la salle de bain, malgré la forme dans laquelle je me sentais, je voulais sembler au top. Laissant couler l'eau, je m'aspergea à l'aide de mon bras le visage du liquide. L'effet fut rapide et agréable. Comment ne pas apprécier? Je ressortie alors pour me retrouver dans la chambre. Il était temps de partir.

    «| La main sur la poignet, la baissant lentement, j'ouvris la porte. Un premier pas, puis un second, je préférais passé inaperçu, tomber nez a nez avec un médecin aurait ralenti les choses, il aurait fallut que je prouver que j'étais apte a sortir, que je remplisse des formulaires... trop de chose ennuyeuse... Un troisième pas quand je sentis une présence dans mon dos. Je me retourna alors avec vigueur, une telle vigueur que je me fis mal. Merde... Une infirmière... Le point positif c'est qu'elle était véritablement sexy! « Bonjour... Je vous cherchais justement! » Un mensonge évidemment. Mon bras valide derrière la tête, les yeux mi-clos, l'air totalement innocent... Je ne perdais pas une miette de regard de la demoiselle. De long cheveux d'une teinte légèrement plus clair que les miens. D'un teint de peau plus foncer et de deux magnifique yeux vert. La seule chose qui m'aurait fait rester une nuit de plus aurait été de la passé nue dans un lit avec elle. Elle semblait parfaitement bien foutu, des formes, des galbures exquise. « Vous êtes a... croqué. » Dis-je avec un grand sourire presque niait.

    «| « Merci, toi aussi, tu es mignon. Mais ce n'est malheureusement pas avec des compliments que je vais te laisser partir sans m'avoir occupée de toi. De plus, comme tu viens de te réveiller, tu es encore trop faible pour repartir en escapade dans le village, au risque de rouvrir tes blessures, qui sont tout de même sérieuses. Tu vas donc revenir vite dans ta chambre, mon grand. Tout de suite, sans discussion. Sinon, je me fâche. »

    «| Une dur a cuire? Apparemment, la tache pour me tirer d'ici serait plus complexe que prévue, mais qu'importe le chemin que l'ont prend, seul l'issu que l'on atteint à son importance. L'issu en somme c'était mon départ de cette endroit et pour réussir a sortir, j'étais prêt à y mettre les formes et les manières. Je n'avais pas peur de prendre le taureau par les cornes au risque de me fracturé plus que je ne l'étais. « Écoute moi bien gamine. » Mon ton était neutre, ne dégageant nul violence, juste une fine pointe d'ironie, assez pousser pour qu'elle en pleine plein la figure. « Je pense avoir assez de vécu ne pas avoir besoin qu'une gamine vienne prendre des décisions pour moi. » Je la fixais droit dans les yeux. Elle avait d'ailleurs de magnifique yeux. Surtout lorsqu'elle semblait s'énerver. Son visage doux semblait ce crisper. Beauté sauvage. Je l'imaginais déjà nue sous mon corps. Son visage encore plus crisper, crisper par le plaisir. « Je me suis bien fais comprendre? » Je ponctua cette dernière réplique d'un large sourire. Un sourire franc. Mon plus beau sourire.

    «| Elle semblait du genre à s'emporter, mais bizarrement, elle restait plutôt calme. C'était sans doute à cause de la présence de Hana. Hana que je connaissais un peu pour avoir déjà fait deux missions avec elle par le passé. Alors que je n'étais qu'un simple ninja comme on en rencontre tout les jours. Sans doute se contenait-elle par rapport a la présence de la belle Inuzuka. Au vue du nombre de chien, sans doute mon interlocutrice était elle même issu de ce clan si proche de l'animal. « Cependant avant que je parte, il va sans doute falloir que faire changer mon pansement. » Je fis demi tour, me dirigeant vers la chambre, laissant les deux Inuzuka seule.

    «| « Alors tu viens? » J'aimais jouer avec les nerf des gens, les pousser, voir jusqu'où allait leurs seuil de tolérance. Je m'étais assit sur le lit qui avait été mien pendant un temps et qui ne serait plus. Les fenêtres dans mon dos, j'observais la porte, attendant de voir les deux femelles pénétrer la pièce. J'étais bloquer ici, alors pourquoi ne pas profiter du paysage qu'offraient les deux ravissante jeune femme du clan Inuzuka? Je n'étais qu'un homme et j'aimais regarder les femmes, surtout lorsqu'elles sont aussi belle. Lorsqu'enfin elles pénétrèrent dans la pièce, je repris la parole, l'air de rien. « Au fait, à qui ais-je l'honneur? » La fenêtre était ouverte et je sentais le vent ce glisser dans la pièce, la rafraichissant quelque peu.

    «| Avant qu'elle ne réponde, ou alors pendant, je commençais a retirer mon haut pour qu'elle est un accès plus facile à ma blessure. Je n'étais nullement gêner par le fait de montrer mon corps, puis si elle c'était occuper de moi, nul doute qu'elle m'avait vue dans le plus simple appareil. Le pansement était rouge, le mouvement de tout à l'heure avait apparemment eut raison de quelques points de suture. Rien de grave, je ne l'avais même pas sentie. J'allais en profiter pour me faire choyer. Quel homme n'apprécierais pas que l'ont s'occupe de lui? Pas moi en tout cas...

    «| Elle commençait les soins, apparemment novice dans la matière elle était conseiller par Hana comme je l'avais supposer plus tôt. Malgré sa frustration par rapport à mes remarque elle resta calme, mieux elle prit soin de ne pas me faire mal. Au moins elle avait l'intelligence de pas négliger son travail à cause de la colère, cela lui serait essentiel sur le terrain. La blessure avait été apparemment plus sérieuse que je ne lu crue mais elle était quasiment guérie. Quelques jours suffiraient pour que je retrouve la totale mobilité de mon bras. Hana qui m'avait elle aussi reconnu fit les présentations avec plus de gaité que sa cousine. Ainsi le fille au yeux sauvage portait le nom d'Aya. Il lui allait bien. Court, simple et facile à retenir. Hana cessa de me parler pour ce concentrer sur les actions de son élève. Puis elle reprit avec cette fois plus de sérieux. « Regardons cette blessure. Tu as le bras salement amoché. Avec qui t'es-tu battu ? » Le sérieux de sa voie ne retirait aucunement la douceur de ses mots. Elle me regardait, l'interrogation dans ses yeux. Nous avions fait des missions ensemble, elle avait donc une bonne idée de mon niveau. Elle savait pour que je sois blesser, il en fallait beaucoup et encore elle ne savait de moi que ce que j'avais pu montrer il y a de cela des années. Le visage haut, un large sourire, je lui répondis très honnêtement. « Je l'ignore. » Toujours souriant, la voie neutre, en oubliant presque la douleur des soins ou la présence de mon infirmière, je repris simplement. « C'est a mon retour de mission, je suis tomber sur Madara Uchiha. » Elle m'avait écouter avec attention ce qui n'était pas le cas de Aya qui semblait totalement concentrer dans ses gestes.

    «| Hana partie alors dans un long discours qui cette fois n'avait aucun rapport avec notre conversation. Il n'y avait plus rien à dire. Elle donna quelques conseil à Aya pour que son application soit plus précise. Hana semblait être un bon professeur et Aya une bonne élève. Peut-être qu'un jour, moi aussi je serais en droit d'inculqué à des jeunes les notions qu'un ninja devait connaitre. Leurs enseigner l'esprit ninja et les former aux combats et aux autres situations périlleuse. Seul le Hokage pouvait cependant en prendre la décision. Les soins furent finalement terminer et je me sentais déjà mieux. Hana me demanda de bouger un peu pour constater qu'en effet, j'avais moins mal et que mes mouvements était plus fluide, plus automatique et moins forcer. Lorsqu'elle fut rassurer elle s'absenta un moment, laissant sa jeune cousine et moi même seul face à face. « Bon, maintenant que nous sommes seul, j'aimerais revenir sur l'une de t'es remarque. » Elle ne semblait pas surprise par mon intervention au milieu de ce silence rigide. Je me redressa alors, me plaçant face à elle. « Que j'essaie un peu de sortir? Cela était une menace? Une défi? En tout cas, ça sonnait tout comme. » J'étais près d'elle. Vraiment près. Mon nez touchais presque le sien. « Je suis un amateur de défi. Je vais donc t'en proposer un. Tu es en droit de le refuser évidemment. Mais je comprendrais ainsi que tu a plus de gueule qu'autre chose. Le genre de chien qui qui aboi plus qu'il ne mord. » Je pouvais sentir la colère en elle. La pression monter... L'excitation.

    «| « Je vais m'échapper, quitter cette endroit. Si tu m'attrape alors je m'excuserais pour mon impolitesse et je reviendrais ici sans discuter, je ne partirais que quand on me le dira. Je serais un patient modèle. Par contre, si tu n'y arrive pas... » Mon sourire fut plus prononcer encore. Ma voie fut plus douce, presque cajoleuse. « Alors tu devrais faire ce que je veux. En outre, ton corps, ton visage, ton comportement fait naitre en moi une excitation que j'ai beaucoup de mal a refréner, je profiterais donc de ton corps... » Je me tus alors. Attendant qu'elle réponde. Mais avant qu'elle ne refuse, je repris donc avec une touche d'ironie. « A moins que tu ne craigne d'échouer face a un blesser... Même une Kunoichi peu avoir peur après tout... Tu a peur toi? » J'insistais sur le mot peur. J'avais compris comment la prendre. Je l'avais déjà cerner. Les gens les plus colérique, les plus sauvage, les plus indépendant sont souvent les plus facile a cerner pour moi. Elle ne pouvais refuser. Afin de la pousser encore plus a bout, alors que ses lèvres aux rondeur prononcer s'ouvrirent, je lui vola un baisé, l'effleurant de am bouche. Respirant son odeur et la goutant avec profondeur. Avant qu'elle n'est eut le temps de réagir, le vent dans la pièce fut plus pressent et les rideau volait. Je venais de m'échapper par la fenêtre.

    Je préfère garder pour moi la suite de cette histoire... Mais peut-être qu'un jour, je vous la conterais...


_________________

«...I••• When I go out, like death, I bring my share of horror... But also happiness.•••I...»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
○ Kibin' Senju à l'hopital.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chartre de l hopital militaire de l'ost Artésien
» Operations de protection du Morne l'Hopital
» Hopital de Konoha
» Excuses de l' hopital!!!
» [Konoha] Clan Senju

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto No Seitan' :: Archives :: Archives :: Archives Rôle Play-
Sauter vers: