Partagez | 
 

 Genza Meido II - Le Retour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Genza Meido
Junin spécialisé de Kiri


Messages : 102
Date d'inscription : 25/09/2011
Age : 24

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Genza Meido II - Le Retour.   Jeu 29 Sep - 18:22

Genza & Meido
----------

-PRÉSENTATION GÉNÉRAL-
Surnom: Med'
Age: 19 ans
Sexe: Masculin
Taille: 1m75
Poids: 62kg

-DÉTAIL DU SHINOBI-
Spécialité & Affinité: Suiton
Village Actuel: Kiri no Kuni
Village d'Origine: Kiri no Kuni





Pour savoir avancer, il est nécessaire de savoir d'où l'on vient, pour dire connaître un homme, c'est la même démarche, il est nécessaire de connaître ses origines. Genza Meido est l'enfant d'une mère, d'on le nom est sans importance pour le comte de cette histoire et d'un père, d'on le nom est sans importance pour lui. La seule information utile quand à ceux-ci, sont que la mère était une kirijin, et le père un samouraï. Il est le résultat d'une lame et d'un kunai, les deux teintés du sang de la guerre. Et c'est donc au pays du fer qu'il vu le jour, et au pays du fer qu'il grandit.

Dans la tradition, le fils de Samouraï était soumis à une discipline très stricte. Le temps des caresses maternelles est douloureusement court. Avant même d'avoir vêtu son premier pantalon, on l'avait soustrait autant que possible aux tendres contacts et on lui avait appris à réprimer les élans affectueux de l'enfance. Tout plaisir oisif était rigoureusement mesuré et le confort lui-même proscrit, sauf en cas de maladie. Ainsi, dès le moment où il sut parler, on l'enjoignit de considérer le devoir comme le seul guide de son existence, le contrôle de soi comme la première règle de conduite, la souffrance et la mort comme des accidents sans importance de point de vue individuel.

Cette éducation austère n'allait pas sans impératifs beaucoup plus contraignants, destinés à développer une impassibilité totale dont l'enfant ne devait jamais se départir, hormis l'intimité de la maison. On accoutumait les garçonnets à la vue du sang en les forçant à assister à des exécutions. Ils ne devaient manifester aucune émotion. De retour chez eux, on les obligeait à manger un grand plat de riz coloré en rouge sang par l'adjonction d'un jus de prunes salé, afin de réprimer tout sentiment d'horreur secret. Des épreuves encore plus pénibles pouvaient être imposées, même aux très jeunes enfants, d'on Genza ne dérogea pas à la règle. A titre d'exemple, on les contraignait à se rendre seuls, à minuit, sur les lieux du supplice, et à en rapporter la tête d'un des condamnés pour preuve de leur courage. En effet, la crainte des morts était jugée tout aussi méprisable de la part d'un samouraï que celle des vivants. Le jeune samouraï aux cheveux longs et ébènes devait apprendre à se prémunir contre toutes les peurs. Dans toutes ces épreuves, la plus parfaite maîtrise de soi était exigée. Aucune fanfaronnade n'aurait été tolérée avec plus d'indulgence que le moindre signe de lâcheté.

En grandissant, l'enfant devait se satisfaire, en guise de distractions, de ces exercices physiques qui, très vite et pour le restant de ses jours, préparent le samouraï à la guerre : Kenjutsu, Taijutsu, Ninjutsu, Kyujutsu respectivement art du sabre, corps à corps, art de l'eau (qui lui était dispensé par sa mère), tir à l'arc. Ses repas, bien qu'abondants, n'étaient pas très raffinés, ses tenues légères et rudimentaires, lui ont forcés son manque d'originalité et de coquetterie. Lorsqu'il étudiait, en hiver, s'il arrivait qu'il eût si froid aux mains qu'il ne puisse plus se servir de son pinceau, on lui ordonnait de plonger dans l'eau glacée pour rétablir la circulation. Si le gel engourdissait les pieds, on l'obligeait à courir dans la neige. Plus rigoureux était encore l'entraînement militaire proprement dit : l'enfant apprenait de bonne heure que la petite épée à sa ceinture n'était ni un ornement, ni un jouet.

Cependant, si dans sa vie de tout les jours la vie du jeune samouraï est quadrillé et basé sur le contrôle de soi, il n'en a pas de même pour l'intérieur de son foyer. Et c'est ainsi que à l'âge de 12 ans, le jeune homme fit couler un sang qui n'aurait pas dû se détacher des veines de sa victime, cet acte était son premier dans le genre, en effet, ce jour il fit son premier meurtre. La victime n'était autre que le monstre de la maison, son père. Tel le veut son éducation son esprit resta de marbre, seul désinvolture à cela, il eut un élan de satisfaction lorsque le corps de son paternel s'ouvrit sous l'effet de la lame de fer. Et alors, en cette nuit de printemps il fit un long voyage jusqu'au pays de la brume sanglante pour y démarrer une nouvelle vie avec la personne d'on il n'avait pas réussit à se détacher malgré les vouloirs d'un pays qui n'est plus en son temps.

Les péripéties à sont retour furent courte. Un an plus tard, sa mère n'était plus. Sept mois plus tard, il trouva un nouveau père : Uchiha Madara. Cependant, l'heure du comte est fini, l'histoire qui suivit après cette rencontre entre la lame juvénile et l'homme est tel un mythe, entaché de divers versions qui sont pour la plupart fausses, et seuls ceux qui en ont été les acteurs principaux ne sont pas obscurcies par l'ignorance.

Aujourd'hui Genza n'est plus protégé par les mœurs candides de son enfance, le jeune samouraï/ninja a gardait en grandissant comme le veut son éducation et sa mère une simplicité de cœur exceptionnelle. Cependant, depuis qu'il a croisé le regard du Sharingan, son esprit a perdu sa pureté.




-DÉTAIL SUR VOUS-
----------


Surnom: Meido
Age: 19 ans

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kana Uzumaki
Genin de Konoha


Messages : 160
Date d'inscription : 08/08/2011

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/450  (0/450)

MessageSujet: Re: Genza Meido II - Le Retour.   Ven 30 Sep - 9:48

    Je ne sais pas trop quoi te mettre en grade, la fiche et complète, mais, je ne reconnais pas un style ouvert qui donne plaisir à lire. C'est assez plat. Je sais " c'est une présentation"

    Mais bon. Te connaissant, t'aurai pu faire largement mieux. Je m'attendais à mieux!

    Donc Chuunin ou Juunin je laisse un camarade décider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toks
Chef de clan ~ Junin de Konoha


Messages : 55
Date d'inscription : 13/08/2011
Age : 25

Fiche Ninja
Techniques:
NaruPoints:
0/1520  (0/1520)

MessageSujet: Re: Genza Meido II - Le Retour.   Ven 30 Sep - 11:29

    Dans ce cas je trancherais, et ça seras pour ma part Juunin. Je trouve quand même une certaine qualité malgré un contenu assez faible en terme de longueur.

    Allons pour Juunin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Genza Meido II - Le Retour.   Aujourd'hui à 2:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Genza Meido II - Le Retour.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto No Seitan' :: Archives :: Archives :: Archives Rôle Play-
Sauter vers: